Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

Trois succès des luttes sociales : la direction de la SNVI vient de donner gain de cause aux salariés du complexe de véhicule industriel de Rouiba en lutte pour leur revendication et les libertés syndicales ;  des assurances sont données aux 2000 travailleurs de la base Sonatrach de Hassi R’Mel alors que leur action a été relayée jeudi par les salariés du terminal pétrolier de Skikda et que la solidarité s’étendait au complexe gazier et à la raffinerie de cette ville; les douaniers en grève de la faim depuis des dizaines de jours ont reçu de Sidi Saïd en personne l’engagement de la levée des sanctions.

Ces succès sont directement dus à l’extraordinaire ténacité des salariés concernés.

Ils sont aussi probablement liés à la crainte de l’élargissement en cours des luttes de masse pour vaincre les résistances au respect strict des libertés syndicales, dans le secteur public et dans le privé. En décidant, sur ce thème, d’un rassemblement pacifique dans Alger, lundi prochain, les syndicats mettent fortement à l’épreuve la sincérité « démocratique » de l’Etat, proclamée par son chef devant les juges.

 

Le Soir d’Algérie

« Gain de cause pour les travailleurs de la Société nationale de véhicules industriels (SNVI). A quelques heures de la démonstration de force, prévue jeudi dernier au niveau du site de l’entreprise, la direction générale décide d’entrer en contact avec les représentants des travailleurs et entamer les négociations. Résultats des courses : la quasi-totalité des revendications émises par le syndicat d’entreprise a connu une suite favorable.

Messaoudi Mokdad, le secrétaire général de l’union locale de Rouiba : «les acquis arrachés par les syndicalistes sont notamment l’octroi de la prime de fidélité et le départ des cadres gestionnaires retraités actuellement en charge de la gestion de l’entreprise à la date du 31 décembre 2011». Toutefois, pour ce responsable syndical, le règlement du cas de la SNVI «n’annule pas l’appel lancé par l’instance locale de Rouiba pour l’organisation d’un imposant rassemblement au niveau de la maison du Peuple prévu pour le 26 du mois en cours».


Le Quotidien d’Oran

« Les 13 syndicalistes de la Fédération nationale des travailleurs des douanes (FNTD) affiliée à l'UGTA ont gelé la grève de la faim, entamée depuis 33 jours, au siège de la centrale syndicale de la place du 1er Mai. Selon le porte-parole des 13 douaniers grévistes, Amrouz karim, cette décision a été prise après avoir obtenu des garanties de la part du patron de la centrale syndicale, Abedelmadjid Sidi Saïd qui a promis de régler définitivement ce conflit. En effet, le patron de la centrale syndicale a intervenu pour stopper la tenue de la réunion de la commission exécutive fédérale qui devait avoir lieu mercredi dernier avec pour ordre du jour la décision d'exclusion des syndicalistes ayant tenu tête au secrétaire général de la Fédération», précisent Amrouz Karim et ses collègues qui ont exprimé hier leur satisfaction quant à cette décision ».

 

El Watan

« Les travailleurs du terminal pétrolier de Skikda (région transport est-RTE) ont tenu, jeudi dernier, un sit-in d’une heure. Ils ont également refusé de prendre le repas de midi en signe de solidarité avec leurs collègues de Hassi R’mel, qui observent une grève de la faim depuis mardi dernier. Ce mouvement de solidarité est appelé, selon les travailleurs, à se poursuivre encore. «Les travailleurs ont décidé de tenir quotidiennement un sit-in et de s’abstenir de prendre leur repas de midi jusqu’à ce que nos collègues de Hassi R’mel soient réhabilités dans leurs droits. Cette action fera certainement, selon la même source, tache d’huile car les autres unités implantées au pôle hydrocarbures de Skikda rejoindront ce mouvement. «Les travailleurs du complexe gazier (GL1K) et ceux de la raffinerie devraient se joindre à nous pour renforcer le mouvement de solidarité»

 

Le Temps d’Algérie

 

Les travailleurs de la base pétrolière de Hassi R'mel ont suspendu la grève de la faim entamée depuis lundi dernier. La décision a été prise à l'issue de la réunion des cadres syndicaux tenue mercredi passé à Hassi Messaoud en présence des représentants syndicaux de plusieurs régions. «Nous avons donné un ultimatum de 30 jours pour la concrétisation de l'augmentation de 80% ainsi que la satisfaction des autres points inscrits dans la plateforme de revendications pour décider de la suite à donner à notre mouvement», affirment les travailleurs de cette base.

Le syndicat national a exprimé sa satisfaction quant au règlement imminent du problème relatif à l'augmentation des indemnités de 53 à 80% avec effet rétroactif du 1er juillet 2008 au 31 décembre 2009. Il a assuré sa détermination à suivre l'application de cette hausse au profit des travailleurs.

Devant l'assistance, il a pris l'engagement de faire valoir d'autres revendications légales et légitimes des travailleurs de Sonatrach. Il est question notamment de «la mise en application de l'accord signé le 6 avril 2011 relatif à la révision de la formule pour le départ à la retraite sans condition d'âge»,


précise un communiqué parvenu hier à notre rédaction. Le syndicat se penchera également sur la révision de l'accord signé le 12 novembre 2011 portant sur la gestion des heures supplémentaires, la généralisation du système de travail (4X4) à l'ensemble des travailleurs exerçants au Sud,

la prise en charge des carrière des cadres titulaires de DEUA et de TS, l'inclusion du congé de maternité dans la prime d'intéressement, la gestion des promotions, l'unification du taux de revalorisation des fonctions à 18% et la révision de la hausse du prêt d'achat véhicule.

Le syndicat national va proposer également de fixer la date de l'application de l'accord du 12 septembre 2011 sur l'AFC. Le syndicat national n'a pas manqué d'appeler les travailleurs à la sagesse, à la communication et à la solidarité et de saisir l'opportunité de l'ouverture de la direction générale à la négociation et à l'écoute du partenaire social. Nouria Bourihane.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article