Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

 

 

46 arbres centenaires coupés à ras à Boumerdès, avec l’accord du Maire et de la direction des Forêts.

 

 

« Ce massacre contre la nature qui a soulevé la colère des riverains a été commis, selon nos sources, par un commerçant des alentours. Celui-ci n’a sévi qu’après avoir obtenu une autorisation dûment signée par l’APC, mais qui est censée être exécutée par les services des forêts. Les arbres en question sont d’une grande utilité pour les habitants, notamment les sportifs d’autant qu’ils sont implantés à l’orée du stade de tuf jouxtant le siège de la protection civile. «Nos responsables n’accordent aucune importance à cet espace qui nous offre fraîcheur et ombre. Au lieu d’y implanter d’autres arbres, ils autorisent les gens à abattre ce que d’autres ont planté», réagit un habitant du coin ».

Ramdane Koubabi, 25 novembre. El Watan,

 

 

« La police a ouvert une enquête et un rapport a été transmis au wali, a-t-on appris de sources bien informées. Les habitants de la cité se sont soulevés contre ce qu’ils ont qualifié de crime contre la nature et l’environnement. Interrogé sur ce massacre, le responsable des forêts nous a indiqué que l’autorisation a été donnée suite à la demande du président de l’APC datée du 30 octobre 2012. “Nous avons demandé à ce que ces arbres soient raccourcis et non coupés.” Ce qui n’est pas le cas, puisque lors de notre déplacement sur les lieux, on a constaté que ces arbres, en grande partie, ont été coupés à ras et non raccourcis, comme le montre notre photo.

Rubrique Radar, 26 novembre 2012. Liberté

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article