Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

 

 

Maroc : Accord sur la création d’une indemnité chômage

DR-Un premier succès des luttes sociales contre la précarité au Maroc

 

L’IPE ou l’indemnité pour perte d’emploi dont la création traîne depuis de trop nombreuses années sera-t-elle instituée au Maroc ?

Les syndicats, la CGEM et le ministère de l’Emploi marocain ont pu enfin se mettre d’accord sur la méthode de financement de cette indemnité.

L’indemnité est assez modeste : 70% du salaire mensuel moyen sur les 36 derniers mois sans dépasser le montant du Smig. Un salarié percevant par exemple 8000 DH par mois n’aura qu’une indemnité de 2300 DH et cela seulement pendant 6 mois. Si la rémunération est proche du Smig, le bénéficiaire de l’IPE recevra moins de 2300 DH d’indemnités par mois.

Un premier pas a été franchi au profit des salariés ayant perdu leur travail mais ce n’est pas encore une caisse de chômage comme il en existe dans d'autres pays maghrébins. En effet le montant de 2300 DH par mois (au mieux) est très insuffisant par rapport au coût de la vie et la durée de 6 mois semble courte par rapport à la prédominance (plus de 60%) de chômeur de longue durée (12 mois et plus) au Maroc.

 

 

Source : Agence ecofin, 23 décembre 2012 

 

Qui peut bénéficier de l'IPE ?

 

Il  faut absolument réunir les conditions suivantes :

1. Avoir perdu son emploi de manière involontaire ;

2.Justifier d’une période d’assurance au régime de sécurité sociale d’au moins 780 jours dans les trois années précédant la date d’arrêt du travail, dont 260 jours durant les douze derniers mois civils ;

3. Etre inscrit comme demandeur d’emploi auprès des services d’intermédiation compétents du marché de travail ;

4. Ne pas être titulaire d’un droit à une pension d’invalidité ou de retraite ;

5. Etre apte au travail;

6. Les jours validés au titre de l’assurance volontaire ne sont pas comptabilisés pour l’ouverture du droit à l’IPE.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article