Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

 

 

 

Quelque 8.000 personnes ont manifesté pacifiquement dimanche à Casablanca à l'appel du Mouvement du 20 février, qui revendique des réformes politiques profondes, a constaté un journaliste de l'AFP.

 

A Rabat, Tanger et Marrakech le nombre de manifestants était nettement moins important. Les slogans étaient fortement marqués par les revendications sociales.

 

Sur le boulevard Al-Harti, dans le quartier populaire de Sbata à Casablanca, ils étaient plus de 8.000 (5.000 selon la police et 15.000 selon les organisateurs) à revendiquer des changements politiques et sociaux. "La corruption ravage notre quotidien", "plus de justice sociale", "non au cumul de la fortune et du pouvoir", lisait-on sur les pancartes des manifestants. Né dans le sillage du "Printemps arabe", le Mouvement su 20 février est composé de cyber-militants indépendants, d'islamistes et d'activistes d'extrême gauche, pour la plupart des jeunes.

 

C'est la septième fois que le Mouvement appelle à des manifestations au niveau national depuis le 20 février, date de sa première sortie dans les rues du royaume pour revendiquer des réformes politiques allant vers une limitation des pouvoirs du roi Mohammed VI. Les autorités accusent régulièrement le mouvement islamiste Justice et bienfaisance, qui mobilise dans les quartiers populaires grâce à son action sociale, de "noyauter" et "manipuler" les jeunes du 20 février.

 

AFP-Maghreb Emergent, 26 septembre 2011

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article