Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

 

Transport maritime : Le pharaon saoudien ne respecte pas ses obligations

 

Filiale du groupe Cnan, spécialisée dans le transport maritime, l’entreprise publique IBC avait été cédée à hauteur 51%, en 2007, au holding saoudien Pharaon, sous certaines obligations : maintien de l’ensemble des travailleurs, rénovation des huit navires de sa flotte.

«Cinq ans après, aucune de ces obligations n’est respectée», dénonce le syndicat de l’entreprise. Sans salaire depuis deux ans, les 250 marins que compte cette entreprise tenteront à travers leur action de protestation d’attirer l’attention de la direction générale de Cnan Group sur leur situation.

Rabah Youtichène, le secrétaire général du syndicat d’entreprise indique à Mokrane Ait Ouarabi, d’El Watan : «Nous avons appelé à ce rassemblement pour faire pression sur la direction et interpeller les plus hautes autorités du pays sur le sort de l’IBC dont les huit navires sont bloqués depuis des mois à l’étranger».

 

 

Hassi R’Mel : des acquis mais le problème du salaire de base demeure

 

 

Les décisions du conseil d'administration de Sonatrach n'ont pas convaincu les travailleurs de la base pétrolière de Hassi R'mel de suspendre leur grève entamée depuis une semaine.

« Ce sont des acquis que nous avons arrachés certes mais nos revendications dépassent de loin les décisions prises» estiment les salariés dont les propos sont rapportés ce matin par Nouria Bourihane du Temps d’Algérie. Pour eux, le principal problème reste l'augmentation du salaire de base des travailleurs de la plus grande entreprise d'Algérie. Il n'y a pas eu d'augmentation de salaire de base depuis 2002 et les augmentations décidées par la direction sont jugées insuffisantes.

 

L’action se poursuit donc à la base de Hassi R’Mel  avec l'organisation aujourd'hui d’un sit-in devant le siège de la direction régionale et la tenue d'une assemblée générale pour décider de la suite à donner au mouvement.

 

 

 

Les enseignants se rassemblent pour les libertés syndicales

 

 

Rassemblement mardi du CLA et de deux autres syndicats non agréés devant le ministère du Travail, «pour revendiquer toutes les libertés syndicales et dénoncer la non-délivrance du récépissé par le ministère du Travail » expliquent-ils dans un communiqué commun.

«La discrimination et l'exclusion dépassées que suit le ministère du Travail, de l'Emploi et de la Sécurité sociale envers les trois organisations syndicales ayant déposé leur dossier d'enregistrement depuis des années sans réponse positive a atteint le sommet du mépris et de la marginalisation», dénoncent le Conseil des lycées d'Algérie (CLA), le Syndicat national des corps communs des ouvriers professionnels de l'éducation national (SNCCOPEN) ainsi que le Syndicat national des travailleurs de la formation professionnelle (SNTFP) dans un communiqué rendu public hier.

La date du 20 décembre choisie pour le rassemblement est celle n'est de l'anniversaire de la mort de Osmane Redouane, fondateur du CLA, «syndicaliste, défenseur de la liberté et de la juste cause des travailleurs en général et des travailleurs du secteur de l'éducation en particulier», concluent les signataires du communiqué.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article