Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

 

Le président Bingu wa Mutharika, a déclaré qu’il ne peut pas accepter la proposition des partenaires au développement qui exigent une dévaluation de 40% du kwacha malawien. Cependant, M. Mutharika a déclaré que le gouvernement continue et continuera à discuter avec les partenaires au développement en particulier le Fonds monétaire international (FMI).

« Les bailleurs de fonds veulent que je me mette à genoux en les priant de nous donner du financement. Ils exigent 40 % de dévaluation du kwacha et je dis non. » a expliqué le président du Malawi.

«Nous avons fait 10% de dévaluation l'an dernier et que s'est-il passé ? Les prix des biens a augmenté et à fortement toucher les pauvres Malawiens. Je protège mon peuple et je ne peux pas dévaluer le kwacha plus loin comme exigé par les bailleurs de fonds», a déclaré M. Mutharika.

Actuellement, le taux de change officiel du kwacha contre le dollar américain est 167 kwacha, mais sur le marché noir, 1 $ se négocie aux alentours de 300 kwacha.

Mais M. Mutharika a exhorté la communauté des donateurs de donner à son gouvernement 12 mois pour résoudre les problèmes économiques qui se posent au Malawi.

« Donnez-moi 12 mois et les choses vont s'améliorer», a promit M. Mutharika.

9 mars 2012. Source Ecofin

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article