Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

 

Dans un entretien paru ce matin dans TSA, Mohamed Chafik Mesbah, ancien officier supérieur du DRS (présenté par TSA comme «  officier supérieur de l’ANP en retraite, politologue et analyste en relations internationales et questions stratégiques ») est interrogé sur la crise malienne.

 

Ses réponses recueillies par inspirées par « un sentiment patriotique qui reste imputrescible dans mon cœur ». Elles sont, comme toujours, d’une grande subtilité. Sans commentaire, voici quelques jalons balisent les analyses de l’expert :

 

 

 « La solution militaire était, en perspective, incontournable ».

 

« Dans une large mesure, les cadres algériens diplomates, militaires ou officiers de renseignement ont été dupés puisque tous leurs efforts ont été focalisés, délibérément, sur le volet politique de la crise ».

 

« Observez, pour la circonstance, ce qui se déroule à In Amenas. C’est une véritable bérézina. Malheureusement, une bérézina qui met en cause même le dispositif militaire et sécuritaire dans le pays ».

 

« In Amenas ? C’est le signe précurseur de l’embrasement qui risque de toucher tout le Sahel, y compris le territoire algérien qui est son prolongement stratégique ».

 

« Je ne suis pas niais au point de considérer que les slogans éculés du non-alignement sont toujours de mise. Désormais, Il n’existe plus d’alternative au dialogue stratégique avec l’Occident ».

 

 

Texte intégral : tsa-algerie.com

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article