Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

Le ministre de la Santé accuse « certains » importateurs de médicament de « surfacturation » et de « transfert illégal de devise ». Il a constitué des « dossiers », mais comme d’habitude le gouvernement n’annonce aucune poursuite.  

 

Lutter contre la corruption dans le domaine de l’importation des médicaments (ministre)

 

Le ministre de la Santé, de la population et de la réforme hospitalière, Djamel Ould Abbes, a souligné sa détermination à lutter contre la corruption qui sévit dans le domaine de l’importation des médicaments, notamment "le transfert illégal de devises et la dilapidation de l’argent du peuple" auxquels se livrent "certains" importateurs.

 

"Des importateurs ont spéculé sur les prix de certains médicaments et dilapidé l’argent du peuple à travers des surfacturations estimées à 94 millions de dollars en 2011", a précisé M. Ould Abbes qui répondait à la question d’un député lors d’une séance plénière à l’Assemblée populaire nationale. Cette accusation vise "certains importateurs en particulier", a-t-il ajouté, précisant que la majorité des importateurs de médicaments "respectent la loi et accomplissent pleinement leur rôle".

 

Il a indiqué que son département avait élaboré un dossier sur ces transferts illégaux qu’il a soumis aux ministères des Finances et du Commerce et aux Douanes. Ces institutions, a-t-il précisé, sont appelées à coordonner avec le ministère de la Justice pour que des mesures soient prises concernant ce dossier.

 

APS, 2 janvier 2012

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article