Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

 
 
Dans une déclaration à l’APS en marge de la rencontre internationale ouverte mercredi à la Bibliothèque nationale sous le thème : "Le Sud, quelles alternatives ?" Samir Amin a souligné que "les défis auxquels font face aujourd’hui les pays du Sud est d’aspect politique, celui des interventions militaires et politiques accrues des pays coloniaux mais aussi socio-économique d’autant que ces pays nécessitent un projet national souverain en tant que tel, axé, au premier chef, sur les intérêts nationaux".
Ce projet, a-t-il ajouté, doit nécessairement être fondé sur "le changement, et ce, dans trois domaines, la justice sociale et économique, en d’autres termes, la concrétisation d’un projet de développement bénéfique à toutes les couches populaires".
Il s’agit deuxièmement de la démocratisation de la société à savoir "le changement radical et progressif des relations sociales dans tous les domaines". Quant au troisième point il se rapporte, selon lui, à la "consécration de l’indépendance nationale en mettant à l’abri la politique étrangère des pays du Sud des pressions étrangères".
 
S’agissant des moyens de réalisation d’un consensus commun entre les pays du sud notamment dans le cadre des développements internationaux de de l’heure, M. Amin a précisé que les conditions actuelles ne permettent pas ce consensus, soulignant que ce sont "les conflits politiques et sociaux qui pourraient offrir les conditions idéales à un tel consensus".
 
Source: APS
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article