Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

Les travailleurs des chantiers des tunnels de l’autoroute est-ouest sont en grève. Les chantiers du tunnel de l’autoroute Est-Ouest du col d’El Kantour, reliant Skikda à Constantine, sont à l’arrêt depuis vingt jours. Le week-end dernier, un jugement en référé a été rendu par le tribunal de Skikda, interdisant l’accès au chantier à quatre employés, présentés comme étant les instigateurs de la grève observée par les travailleurs depuis le 28 novembre.

Des ouvriers déclarent à El Watan : «On est tous concernés par ce mouvement que nous allons poursuivre jusqu’à l’obtention de nos droits. Depuis le 28 novembre à ce jour, on continue de faire fi de nos revendications en dépit de cinq réunions successives tenues avec l’employeur japonais en présence de représentants de l’inspection du travail ».


Environ 2000 travailleurs de Sonatrach au niveau de Hassi R’mel ont entamé une grève de la faim mardi 20 décembre. Les travailleurs ont en outre décidé lors d’une assemblée générale organisée au site dit des Mille studios de Hassi-R’mel de poursuivre leur cycle de rassemblement devant le siège de la direction régionale de Sonatrach commencé la semaine dernière. Les travailleurs sont exaspérés par l’attitude du syndicat d’entreprise UGTA. Ils estiment que l’augmentation de 80% des salaires des travailleurs de la Sonatrach est une fausse augmentation étant donné qu’elle est basée sur la revalorisation des indemnités et non sur le salaire lui-même. Les travailleurs réclament une augmentation de 50% de salaire.

 

 

Guettés par la police, une vingtaine de cadres syndicaux enseignants, qui ont tenté de se rassembler mardi matin devant le ministère du travail à Alger, ont été embarqués par les flics avant même de commencer leur rassemblement. Le sit-in qui a mobilisé des dizaines de policiers n’a finalement pas eu lieu. Les fondateurs du Conseil des lycées d'Algérie (CLA), du Syndicat national des corps communs des ouvriers professionnels de l'éducation national (SNCCOPEN) ainsi que du Syndicat national des travailleurs de la formation professionnelle (SNTFP) voulaient se rassembler pour revendiquer le récépissé de leurs demandes d’agréments, déposées il y a déjà des années.

 

Enseignants contractuels : Le FFS, le RCD et Ennahda dénoncent « la répression policière »
Les contractuels de l'éducation nationale, qui observent un sit-in ouvert depuis le début du mois, devant l'annexe du Ruisseau du ministère de l'Education à Alger, ont été malmenés et matraqués par les forces de l'ordre. Selon le Snapap, le Front des forces socialistes (FFS), le Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD) et Ennahda, dénoncent la «répression policière» à l'encontre des enseignants. Le Snapap, après s'être entretenu avec les représentants des partis politiques qui ont affiché leur solidarité et soutien, a décidé de poursuivre en justice les services de sécurité

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article