Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

 

 

Les travailleurs de l’Etusa en rassemblement. New Press.

DR-Lors de la dernière grève

 

 

 

Les travailleurs de cette entreprise algéroise de transport, appartenant au secteur public, ont massivement boycotté l’opération de renouvellement des directions syndicales engagée par l’Union régionale UGTA.

 

 

On sait que l’exigence de sections syndicales représentatives, non inféodées à l’administration ,était une des revendications à l’origine de la grève des travailleurs de la fin 2012. C'est pourquoi les travailleurs exigeaient la stricte application des des statuts de l’UGTA interdisant l’éligibilité aux directions syndicales de tout responsable exerçant des pouvoirs disciplinaires.

 

 

Comme à l’ENIEM et dans de nombreuses entreprises des publiques où des grèves ont posé cette revendication inséparable des exigences liées au pouvoir d'achat, la bureaucratie syndicale continue de manoeuvre pour passer outre cette exigence d’application des statuts. Dans les listes de l'ETUSA, on retrouve de nombreux responsables tels que chef d’atelier, responsable des chauffeurs, chef de service maintenance, etc …

 

Ce sont les 600 travailleurs de l’unité d’El Harrach, qui est chargée du transport des étudiants, qui les premiers ont refusé la manœuvre. En choisissant cette unité pour engager leur processus anti-démocratique, Les bureaucrates avaient misé sur l’inexpérience d’un personnel composé de jeunes inexpérimentés, sous contrat précaire à durée déterminée. Ils avaient sousestimé ces jeunes travailleurs. Exigeant le respect des statuts de l’UGTA, les travailleurs ont d’abord contesté par écrit  la liste de candidature concoctée par l’union locale. Après son refus, ils ont décidé de  boycotter l’élection.

 

 

Leur attitude a fait tâche d’huile. Leur mot d’ordre de boycott s’est répandu dans toutes les unités. Devant la réprobation de l’ensemble du personnel de l’ETUSA, les bureaucrates ont réculé et décidé le report des élections. Affaire à suivre.

 

 

Source : Alger républicain, 3 mars 2013

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article