Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

 

Dans une interview parue avant hier, Mohamed Chafik Mesbah, présenté comme « ancien officier de l’ANP et Docteur d’État en Sciences politiques et diplômé du Royal College of Defence Studies de Londres,  bien connu de l’opinion publique nationale, auteur de Problématique Algérie (2009) », fait le point sur la situation actuelle en Algérie.

 

La réponse à la dernière question résume les longues explications de cet expert, ancien officier de la SM puis du DRS. Comme on le sait, Il n’existe dans aucun pays du monde, un expert issu des services de renseignement qui soit « indépendant ». Encore moins en Algérie.

 

C’est à une sorte de sursaut de salut public que semble nous inviter Chafik Mesbah, à la veille des élections législatives. Tout changement pacifique est en effet désormais impossible, les délais étant "forclos". L’intégrité territoriale et la cohésion nationales sont menacées, selon lui.

 

 La conclusion de l'interview :

 

 

 

Votre analyse de la situation politique -des plus sombres- vous conduit à envisager quelles perspectives pour le pays?

 

Mon champ de vision ne s’arrête pas aux perspectives électorales, prochaines ou à venir. Je considère que les délais pour le changement pacifique en Algérie sont forclos et que la transition interviendra dans l’anarchie et la violence. Les perspectives, à cet égard, sont dangereuses pour le pays. Ce n’est pas de gaîté de cœur que je termine cet entretien en mettant l’accent sur les vraies menaces qui guettent l’Algérie: la dislocation de la cohésion de la société algérienne et l’amputation territoriale du pays. Vous semblez vous gausser de ces élucubrations? Le temps historique est impitoyable pour ceux qui pratiquent la courte vue.

 

 

Texte intégral  Le Quotidien d’Algérie

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article