Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

Le Mozambique et le Brésil ouvrent la première usine publique antisida en Afrique

DR

Les pays du groupe BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud) ont augmenté de plus de 120 % leurs dépenses publiques nationales en faveur de la lutte contre le VIH entre 2006 et 2011.

 

Le Mozambique et le Brésil ouvrent la première usine publique antisida en Afrique

 

Ce projet, initié en 2008 par l'ancien président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva, devrait permettre d’étendre le nombre de bénéficiaires et de réduire la dépendance du Mozambique envers l’aide internationale qui finance 80% de l’accès aux médicaments antirétroviraux.

D’un coût global de 27,5 millions $, l’usine a été financée par l’Etat brésilien par une aide publique au développement de 23 millions $ et un transfert de technologique.

La société minière brésilienne Vale, présente au Mozambique à travers un investissement minier charbon de 6 milliards $, a apporté 4,5 millions $ pour boucler le financement de l’usine publique.

Selon l'ONUSIDA, 34,2 millions de personnes sont infectés par le virus VIH et 54% de 15 millions de malades des pays pauvres et à revenu intermédiaires disposent désormais de ces traitements.

Les pays du groupe BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud) ont augmenté de plus de 120 % leurs dépenses publiques nationales en faveur de la lutte contre le VIH entre 2006 et 2011.

 

Agence Ecofin, 23 juillet 2012

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article