Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

 

Communiqué de RESF

Relevé de quelques unes des horreurs de la République française. Le changement, on le cherche….

 

Ci-dessous quelques unes des horreurs de la République française, de celles qui se produisaient sous Sarkozy et qui se perpétuent sous Hollande. Si le cabinet du ministre de l’Intérieur systématiquement informé a bien pris quelques (deux !) décisions de libération devant des situations particulièrement scandaleuses, il s’est abstenu dans la majorité d’entre elles… laissant la machine administrative et policière broyer paisiblement les existences. Ceux qui ont été libérés l’ont été par les tribunaux ou après avoir refusé d’embarquer. Quant aux autres, ils croupissent toujours en rétention ou en zone d’attente.

 

Le changement, c’est maintenant, avait assuré le candidat Hollande. On l’attend toujours ! Et, quoi qu’il en soit, si l’odieux a été combattu des années durant sous Sarkozy, ce n’est pas pour l’accepter de François Hollande !

 

Pour le faire savoir :

A l’Intérieur :
manuel.valls@interieur.gouv.fr
thomas.andrieu@interieur.gouv.fr
sec.colmou@interieur.gouv.fr

A l’Elysée :
pierre-rene.lemas@elysee.fr
alain.zabulon@elysee.fr

A Matignon
premier-ministre@cab.pm.gouv.fr

 

D’abord une histoire qui traîne : Marjorie Victor, Haïtienne mariée à un Français attend la venue de ses enfants depuis 5 ans. Après le tremblement de terre, après des années de procédure, ses deux cadettes ont été autorisées à la rejoindre en mai 2012. Mais pas les aînés à qui l’ambassade de France à Port-au-Prince refuse leurs visas. Le cabinet du ministre de l’Intérieur est au courant et s’en moque !

 

11 mai 2012 : Mme BUNGA Dina d’origine angolaise, est maintenue au CRA de Lyon par le TA comme Dublin II alors que son mari et les trois enfants de 2, 3 et 6 ans sont libérés. Finalement libérée le 31 mai sur décision du cabinet Valls à cause des liens familiaux.

 

Gervais Gantchou, père de deux enfants français, en rétention (après une peine de prison). Informé, le cabinet du ministre maintient son expulsion. Il y a échappé malgré eux parce qu’il a résisté, libéré au 45ème jour de rétention le 2 juin 2012

 

29 mai : Lyon deux pères Rroms de Macédoine en rétention (un ado chacun). RESF prévenu le 6 juin, intervention en préfecture, courriers aux députés de Lyon, cabinet informé, en vain.

 

6 juin : Maintenu en rétention en appel TA. Monsieur DU, citoyen Ivryen d’origine chinoise, père de deux enfants, Sunday (4 ans) née en France et Aimei (7 ans) née aux Pays Bas. Soutien de sa famille. Libéré sur décision du cabinet

 

9 juin : Expulsion prévue (de Mayotte) d’Ali AHAMED alors que ses deux enfants de 9 et 11 ans resteraient seuls (leur mère est en métropole pour faire soigner sa fille). Expulsion reportée (référé liberté de la Cimade) puis libération au 5e jour pour n’avoir pas été présenté à un magistrat. Alerté, le cabinet n’a, à notre connaissance, pas bougé. Débouté de son recours, Ali Ahamed risque toujours l’expulsion. En famille ou en abandonnant ses enfants quasi-orphelins ?

 

12 juin : Arrestation en préfecture, sous les yeux de son éducatrice de l’ASE, de Mohamed Kaba, jeune majeur ayant fui la Guinée en 2009 après le massacre de sa famille, pris en charge par l’ASE, élève du lycée professionnel d’Abbeville (section plomberie). Présenté à l’avion le 13 juin, refuse d’embarquer. Ramené au CRA d’Oissel.

 

13 juin : Expulsion par avion spécial, menotté et escorté d’une quinzaine de policiers, de M. P. Géorgien, marié à une Française et beau-père de deux enfants Français. Nous n’avons pas donné à l’affaire la publicité qu’elle mérite car M.P. sort de prison (pour une affaire remontant à avant son mariage) et la mère des enfants ne veut pas qu’ils sachent. C’est, néanmoins, le premier démembrement d’une famille de l’ère Hollande (à notre connaissance). Informé, le cabinet n’a pas bougé.

 

13 juin : Monsieur Carlos DA PINA en rétention depuis le 26 mai, marié, et père de deux enfants. Zetito, 4 ans, scolarisé à l’école des Hautes Bruyères à Villejuif et de Zino, 2 ans, tous deux nés en France. Leur mère, qui a fui le Cap Vert suite à des violences familiales, est en France depuis 2006. Elle est actuellement en demande d’asile. Informé, le cabinet n’a pas bougé

 

13 juin : Arrêté en préfecture à Chateauroux, M. et Mme PEDRO, un couple Angolais et leurs deux enfants (six mois et deux ans) sont enfermés au CRA de Rennes. Informé le 13 juin dans l’après-midi, le cabinet assure se pencher sur la situation mais ce soir, 14 juin, la famille est toujours en rétention car la préfecture refuse de les libérer sans avoir trouvé un hébergement d’urgence où les assigner à résidence.

 

14 juin : Wagner AMORIN BATISTA et sa femme Caroline MOTIERO LEITTE AMORIN vivent ici depuis 7 années. Ils ont un bébé de 17 mois né en France, Isaac. Le père de Caroline MOTIERO étant très gravement malade, elle est partie le retrouver au Brésil avec Isaac. De retour mercredi 13 juin, elle est bloquée à l’aéroport en zone d’attente. Après 20h d’avion, elle reste isolée 4h avec son bébé sans pouvoir le langer et sans son lait approprié. Le service de l’immigration veut les remettre dans un avion pour le Brésil.

 

jeudi 14 juin 2012.

 

Lien : LDH-Toulon

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article