Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

 

Chlef : De l'électricité pour le quartier Chorfa

 

 Une trentaine d'habitants de la zone 5 à Haï Chorfa ont observé la semaine passée un sit-in devant le siège de la wilaya. Une semaine auparavant, ils ont observé un autre sit-in. Ils ont remis à notre journal trois correspondances ainsi qu'une liste nominative signée par 156 habitants de la zone citée.

Dans la première correspondance datée du 30 août 2006, transmise au wali avec copie au président de l'APW et le directeur de l'énergie et des mines, ils demandent l'électrification de leurs habitations construites en dur depuis l'année 2001, tout en précisant
«nous nous sommes adressés aux services de la Sonelgaz, mais ils nous ont demandé de payer un montant exorbitant».

Dans la deuxième correspondance datée du 10 novembre 2007, transmise au wali, nous pouvons lire : «Nous avons remis, le mois de septembre 2006, à la direction de l'énergie et des mines, un dossier pour l'électrification de nos habitations» et d'ajouter : «Nous avons attendu une année mais, jusqu'à ce jour, les travaux n'ont pas encore démarré.»

Dans la troisième correspondance datée du 05 janvier 2012 adressée au directeur de l'énergie et des mines, nous pouvons lire :
«Nous vous rappelons que vous nous avez reçus en présence du secrétaire général de la wilaya et du chef de cabinet de la wilaya en date du 4 janvier 2012.
Vous nous avez promis de prendre en charge notre problème. Nous vous joignons une liste nominative signée par 156 habitants».


Abbad Miloud, 21 février 2012. Le Quotidien d’Oran

 

 

Tenès: des citoyens exigent le gaz naturel

 

Les habitants de Boukhendek dans la commune de Sidi-Akkacha ont bloqué ce dimanche l'accès à leur bourg. Leurs revendications : l'alimentation en gaz naturel, le revêtement d'une chaussée d'une longueur de quatre km, l'aménagement de leur cité.

Ailleurs, à l'ouest de la ville de Ténès, des jeunes ont bloqué la route du littoral, à hauteur du bourg de Oued-Gseb. Cette fois-ci, c'est le gaz et le transport scolaire qui sont au menu des revendications.

Des actions similaires nous ont été signalées un peu partout ces derniers jours à travers la daïra de Ténès, comme à Bou-Hallou, Bénairai ou à Amraoua. Quant aux revendications des citoyens, on peut dire qu'elles sont presque identiques les unes aux autres.

Ainsi des dizaines de citoyens du village El-Hdar à l'Ardh El-Beïda, relevant de la commune de Chettia, ont bloqué, hier, la route qui mène au village et au chef-lieu de la commune en signe de protestation contre leur marginalisation. Parmi leurs préoccupations, les protestataires citent le manque de gaz de ville, la dégradation de la chaussée au niveau des ruelles devenues impraticables durant  cette période hivernale. 

Les habitants ont fait savoir qu'ils ont adressé plusieurs pétitions aux responsables concernés, à commencer par le P/APC, le P/APW  jusqu'au premier responsable de la wilaya, mais leur SOS n'a pas trouvé d'écho.

Sources : Le Quotidien d’Oran, Le Temps d’Algérie

 

Boumerdès : les salariés du préemploi protestent

 

Plusieurs dizaines de travailleurs du pré-emploi ont observé, hier, un sit-in devant le siège de la wilaya de Boumerdès, pour exiger la réintégration de leur représentant syndical, licencié par la direction de l'emploi. 

Cette mesure prolonge une campagne d’intimidation à l'encontre des représentants des travailleurs de pré-emploi au niveau de la wilaya.

Ce représentant avait déjà été radié, il y a près de trois mois, par son employeur, l'APC de Chabet El Ameur, sous l'ordre de son président, puis rétabli dans son poste quelques jours après, suite aux multiples actions de protestation observées çà et là par ses collèges.

Les salariés du « plein emploi » observent depuis près d'un an un mouvement de contestation sans répit pour le versement de leurs salaires et l'obtention du statut de travailleurs permanents.

 

Source : Le Temps d’Algérie, 21 février 2012

 

Bejaïa : le FFS conteste fortement le mode d’attribution des 505 logements sociaux

La section locale du FFS avait déjà, lors de l’affichage de la liste des pré-bénéficiaires, dénoncé,  le 22 août passé, «l’opacité et la partialité» ayant entouré l’opération.  Dans une conférence de presse donnée mercredi passé, Karim Bouray, premier secrétaire de la section de Béjaïa du FFS, conteste le résultat final du processus d’attribution des 505 logements sociaux. Relevant les nombreuses irrégularités  il préconise une autre manière de faire. Il faut remplacer la commission de daïra chargée des attributions, par une commission composée «des élus locaux et de délégués du mouvement associatif». Le FFS demande l’ « actualisation» des critères d’attribution et notamment du seuil de revenu.  Rappelant que la distribution précédente remonte à 2001, Il préconise une politique plus ambitieuse de construction de logements sociaux.

 

Source El Watan, 21 février 2012

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article