Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

 

 

BRICS

DR- Les BRICS : Dilma Rousseff, Vladimir Poutine, Manmohan Singh, Hu Jintao et Jacob Zuma

 

 

Dix-neuf personnalités américaines, dont d’anciens secrétaires au Trésor, ont exhorté mardi le Congrès à ratifier la réforme de la gouvernance du FMI et lever ainsi le dernier obstacle à son entrée en vigueur, rapporte l’APS. Votée en 2010, la réforme du Fonds renforçant le poids des pays émergents et triplant ses ressources permanentes (quotes-parts) est suspendue depuis plusieurs mois à une ratification parlementaire aux Etats-Unis, principaux actionnaires de l’institution.

"Le FMI a toujours été un outil utile pour promouvoir les intérêts des Etats-Unis au niveau mondial", assurent les auteurs de cette lettre où figurent notamment d’anciens secrétaires aux Trésor (Henry Paulson, Lawrence Summers...), l’ex-patron de la Réserve Fédérale Alan Greenspan et l’ancien président de la Banque mondiale, Robert Zoellick.

 

Le BRICS ne semblent pas suspendus à la bonne volonté des Américains pour changer la donne. Réunis prochainement à Durban ils veulent un rôle croissant des pays émergents dans la réalité financière mondiale. Selon Maghreb Emergent, la création d’une banque de développement du BRICS devrait être officiellement annoncée lors du cinquième sommet des BRICS, qui se tiendra à Durban, Afrique du Sud, à la fin du mois de mars. L’Algérie et le Venezuela pourraient être conviés à participer au capital de la banque. Cette est conçue comme levier opérationnels du BRICS pour imposer des réformes du système financier international, refusant leur rôle marginal dans le processus de prise de décision des institutions financières multilatérales dominées par les occidentaux.

 

 

Synthèse blog, 6 mars 2013

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article