Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

Une tirpartite pour le patronnat (photo DR)

DR

 

 

 

 

 

Reda Hamiani président du Forum des chef d'entreprise (FCE) a déclaré hier " La position qu’aura, peut-être, à prendre le FCE, c’est d’inviter le Président à se représenter en lui souhaitant une bonne santé. Nous ne sommes pas les premiers (à le faire). Une multitude d’institutions ont souhaité que, recouvrant ses forces, le Président devrait continuer son mandat pour continuer sa politique économique. Certes, on aurait voulu qu’il annonce officiellement sa candidature. Mais dans les circonstances actuelles, on formule le vœu qu’il se rétablisse et souhaite qu’il continue son action. Cela va être les termes de la prochaine consultation de notre assemblée du 26 février".

A propos de l’évolution de la situation politique:" Fondamentalement, on attend que les choses soient plus claires et que le président de la République se prononce pour organiser un débat au cours duquel le FCE inviterait, à partir du 3 mars, les candidats ayant un programme économique à venir le présenter." (Source: tsa algerie.com)

 

Le patronat confirme sa veulerie politique, colle au système et ne veut surtout pas "insulter l'avenir". Comme Saïda Neghzala, la présidente de la Confédération générale des entreprise, CGEA, (mais aussi vice-présidente du TAJ de Amar Ghoul) qui tout en réprouvant les propos de Saâdani contre le DRS lance un appel à Bouteflika: "A l’orée du futur et de l’élection présidentielle, beaucoup de citoyens s’interrogent sur l’avenir du pays ; je souhaite, à cet égard, que Monsieur le président de la République puisse s’exprimer afin de rassurer le peuple algérien et mettre fin à une incertitude pesante.»  

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article