Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

 

 

Au lendemain de l’élection du nouveau pape François, j’avais naturellement écrit une lettre de félicitation à María Belén, notre amie de Buenos Aires, à la foi catholique profonde.

 

Voici le texte du mail de réponse qu’elle m’a envoyé, et que je mets en ligne avec son autorisation.

 

 

 

MARIA-BELEN.JPG

 

 

 

J'apprécie vos meilleurs voeux pour le Pape et bien sûr vos félicitations. Ce fut un grand événement en Argentine et nous sommes tous très fiers. Je travaille actuellement pour des gens de religion juive qui ont montré leur joie en entendant la nouvelle.

 

Les Jésuites se sont avérés être toujours du côté des opprimés à travers les siècles, ou du moins certains d'entre eux. J'ai moi-même été formée dans une université jésuite où j'ai vu aussi, dans leur monde, d'autres côtés de cupidité, d'ambition et de pouvoir.

 

Je peux maintenant dire [Maria Belen a visité, pour la première fois, la France et l’Espagne en février dernier, ndlr] que les catholiques pratiquants en Europe ne sont pas du tout les mêmes que ceux d’Argentine, où il y a un esprit beaucoup plus libre.  Ici, les gens, qui vont encore à l'église par vraie foi, trouvent l'Eglise -en tant qu'institution- très défectueuse et anachronique. Je pense que les catholiques européens sont beaucoup plus hypocrites et bornés. Mais on pourrait aussi dire que les Européens sont les vrais catholiques et que nous, Argentins-latino-américains, nous vivons tout à la façon tiers-monde, même la religion.

 

Je ne pense pas vraiment que Francisco va faire un changement majeur. Il a eu un temps assez long pour voir les pauvres de Buenos Aires, étant évêque pendant 15 ans. Il n'a fait aucune déclaration importante et n'a rien fait qui soit mémorable. Je ne m'attendais pas à le voir passer dans les rues et aider les pauvres, mais au moins il aurait pu glisser un mot au gouvernement, ce qu'il n'a bien sûr, pas fait, puisqu’un grand revenu est payé à l'église chaque année sur le budget présidentiel.

 

En octobre, j'ai eu ma confirmation, qui est le renouvellement des vœux de baptême. Monseigneur Bergolio était censé venir nous donner la Sainte-Cène, à moi et aux autres personnes, mais il a envoyé un auxiliaire en raison de ses nombreuses occupations. J'avais juré à toute ma famille que s'il venait, je le poursuivrais à travers toute l'église pour lui demander que l'Eglise prenne une attitude publique en ce qui concerne les grandes vagues d'insécurité (des gens tués pour leur voler une pièce de monnaie, entre autres) à Buenos Aires, et qu'il devait demander une messe "multitudinal" qui se tiendrait en plein air pour prier pour notre situation. Comme il n'est pas venu, j'ai écrit une lettre au deuxième journal le plus important d’Argentine, précisément le journal de « l’élite » que lit la fraction catholique-conservatrice des lecteurs argentins. Ils ont publié cette lettre adressée à «Monseigneur Bergoglio". Francisco maintenant, comme vous le savez.

 

Enfin, j'espère vraiment que je me trompe et que dans quelques mois, je pourrais vous dire que j'épouse un prêtre, et bien plus encore....

 

María Belén, Buenos-Aires, 15 mars 2013

 

 

Texte du mail de félicicitation envoyé à Maria Belen

 

Bonjour Maria Belen,

 

Je voudrais te féliciter pour l'élection du pape François. Il porte un beau nom qui évoque le généreux ascète d'Assise. Je suis personnellement satisfait de l'élection d'un jésuite, sachant que les prêtres de cet ordre se sont en général rangés du côté de la justice sociale, en Amérique latine. Quand j'étais plus jeune j'éprouvais beaucoup d'admiration pour le Brésilien Dom Camara et les autres penseurs de la "théologie de la libération". Je ne peux pas prier mais je veux souhaiter bonne chance au nouveau pape, en espérant que sur les "questions sociétales" aussi -sur lesquels on dit qu'il est conservateur-il fasse preuve d'esprit d'ouverture. Il faut aussi laisser les gens vivre un peu selon leurs désirs. A condition bien sûr qu'ils n'empiètent pas sur la dignité des autres. Beau sujet de réflexion...

 

Saoudi, 14 mars 2013

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article