Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

 

 

Il sera prochainement entendu par le tribunal de Sidi M'hamed à Alger

 

Un comité national de soutien au correspondant d’Ennahar à Tizi-Ouzou est né

 

 

Un comité national de soutien au journaliste Samir Halit du quotidien arabophone Ennahar vient de voir le jour. Correspondant à Tizi Ouzou, le journaliste sera traduit devant le juge prochainement au tribunal correctionnel de Sidi M'hamed (Alger). Le comité aura pour mission de soutenir le journaliste en demandant tout simplement le retrait de la plainte, apprend-on auprès de ses membres.

 

A l'heure actuelle, pas moins de 32 journalistes issus de Tizi Ouzou, Alger, Boumerdès et Bouira ont rejoint le comité dans l'attente de voir d'autres wilayas du pays adhérer au groupe. Samir Halit est poursuivi, faut-il le rappeler, pour diffamation. Une plainte avait été déposée par le gérant d'une clinique privée suite à la parution d'un article mettant en cause sa structure dans une affaire de trafic d'organes. Le journaliste ayant traité l'affaire de la jeune fille, Ait Idir, disparue puis retrouvée morte mutilée au mois de juin 2011, avait rapporté les soupçons que portait le père de la jeune fille contre la clinique en question quant à un trafic d'organes. Le gérant avait déposé sa plainte en novembre 2011 sans passer par les procédures de mise au point ni démenti comme le prévoit la loi en la matière.

 

A rappeler que le confrère d'Ennahar a été déjà entendu dernièrement par les services de police de la 4e Sûreté urbaine de Tizi Ouzou. L'Association des journalistes et correspondants de Tizi Ouzou (AJCTO) avait dans un communiqué rendu public le lendemain de sa convocation, dénoncé «une atteinte à la liberté d'expression» et exprimé l'indignation de toute la famille de la presse locale.

 

 

A. M., 1er juillet 2012. Le Temps d’Algérie

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article