Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

 

 

On se rappelle les analyses apocalyptiques du général Abderrazak Maïza, après les attentats de l’été 2011. Après Tiguentourine, on attendait les commentaires du général à la retraite.

C’est Salima Tlemçani qui a été naturellement chargée de la tâche de recueillir les propos du général éradicteur. Hier l’éditorial du quotidien avait averti les lecteurs : « Comme durant les années 1990, la ligne de démarcation sera entre la résistance anti-intégriste et les partisans et les artisans du partage du pouvoir avec eux. ». Intégristes et terroristes, c’est du kif kif ! Comme dans les années 90...

 C’est un véritable harcélement qu’a subi le pauvre général, pressé de livrer des commentaires alarmistes suffisamment concrets et précis, pour le Sud mais aussi pour le Nord, pour nous remettre dans l’ambiance. A-t-il réussi ?

 

 

Les Questions :

 

« Peut on parler de l’après-In Amenas après une attaque comme celle qui a ciblé le site gazier de Tigantourine ?

 

 

« Voulez-vous dire que cette attaque va susciter une nouvelle stratégie de prévention et de lutte contre le terrorisme ?

 

 

« Faut-il s’attendre à d’autres attentats ?

 

 

« Selon vous, allons-nous vivre d’autres actes commis par des mercenaires ?

 

 

Lire les réponses dans El Watan.com

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article