Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

 

 

 

Sous le titre Comptage intelligent de la consommation de l’énergie electrique : ENAMC opte pour la société ITRON Inc. El Moudjahid annonçait Le 16 mai 2012, la signature d’un contrat entre l’opérateur américain « Itron Inc. », fournisseur mondial de solutions de gestion de l’énergie et de l’eau et  Enamc (Entreprise Nationale des Appareils de Mesure et de Contrôle) Au termes de cet accord, « le premier compteur intelligent algérien sortira en 2014, sa conception sera finalisée en 2013 ».

 

Un an plus tard, le 20 mai 2013, c’est chose faite selon l’agence algérienne APS, mais la société américaine disparait complètement. La dépêche de l’Aps reprise par Liberté et Maghreb Emlergent, titre : « Un compteur électrique intelligent de fabrication algérienne sera bientôt mis sur le marché national ». Il a été conçu par des chercheurs algériens selon un responsable de Sonelgaz. Exit ITRON inc. M. Yacine  claironne : “Les opérations de conception, de développement et de confection de ce compteur intelligent ont été effectuées au niveau du laboratoire de développement des recherches en électricité et gaz relevant de Sonelgaz, en collaboration avec l’université de Boumerdès”. Plus encore : « M. Yacine fait état de la signature, récemment, d’un accord entre la SDC et les universités de Chlef et Houari-Boumediene d’Alger, portant sur la conception d’un compteur intelligent pour le gaz, pour aller de paire avec le compteur électrique intelligent. »

L’APS, revenant à l’atavisme du porte-voix, apporte sa contribution à la campagne médiatique en cours pour valoriser la volonté de relance industrielle. On a envie d’y croire, mais c’est trop beau pour être vrai.

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article