Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

 

Le réalisateur Bachir Derraïs prépare un film sur Larbi Ben M’hidi. Après une année de travail avec Mohamed Harbi, comme conseiller il dépose le scénario, conçu par l'écrivain Mourad Bourboune, auprès de la Commission de lecture du ministère des Moudjahidine, en novembre 2010 après que les commissions de lecture du ministère de la Culture et de l’ENTV aient validé le texte.

Après plusieurs relances, il apprend que le scénario présenté a disparu. Stupéfait, le réalisateur dénonce, d’abord, le blocage de son scénario au niveau du ministère des Moudjahidine, pour lequel, a-t-il indiqué, “on n’a demandé qu’une simple autorisation”.

 

Ensuite, il se révolte contre l’article 5 de la nouvelle loi sur le cinéma, introduite par le ministère de la Culture l’an dernier. Cette loi exige que tout projet cinématographique sur la Révolution algérienne soit soumis, au préalable, à une commission de lecture du ministère. 

 

Cette loi “bizarre”, ajoute Derraïs, n’est autre qu’un frein pour tout travail sur l’Histoire.  Il précise que le film sur Ben M’hidi n’était pas programmé dans le cadre des festivités commémorant le 50e anniversaire de l’Indépendance nationale.

 

La disparition, pour le moins, mystérieuse du projet sur Larbi Ben M’hidi “n’est autre qu’un blocage” d’un film sur un héros de la Révolution algérienne dont certaines vérités peuvent… déranger.

 

Source : Mohamed Mouloudj,  21 janvier 2012. Liberté.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article