Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

Lakhdar Brahimi, à gauche, et Kofi Annan, en 2008.

 

 

Le diplomate algérien Lakhdar Brahimi est pressenti pour succéder à Kofi Annan comme médiateur en Syrie, ont indiqué jeudi des diplomates. M. Annan a démissionné jeudi dernier de son poste d'envoyé spécial de l'ONU et de la Ligue arabe en Syrie en déplorant le manque de soutien des grandes puissances à sa mission. Selon ces diplomates, parlant sous le couvert de l'anonymat car les négociations autour de cette nomination ne sont pas terminées, la nomination de M. Brahimi devrait être annoncée au début de la semaine prochaine. "C'est le choix du secrétaire général (de l'ONU, Ban Ki-moon), et sa nomination sera annoncée s'il ne décide pas de renoncer" entre-temps à ce poste, a indiqué un diplomate à l'ONU. M. Annan, qui avait été nommé en février, quitte officiellement son poste à la fin août.

 

Âgé de 78 ans, M. Brahimi a été envoyé spécial de l'ONU dans plusieurs points chauds de la planète et médiateur dans plusieurs conflits. Ancien ministre algérien des affaires étrangères de 1991 à 1993, il a notamment représenté l'ONU en Afghanistande 1997 à 1999, puis de 2001 à 2004 après le départ des talibans, ainsi qu'en Irak après l'invasion de 2003. Il avait pris sa retraite fin 2005, avant d'accepter en 2009 de diriger un groupe d'experts indépendants pour faire des recommandations sur la sécurité du personnel de l'ONU dans le monde. Lakhdar Brahimi fait partie du groupe des "Elders" (anciens), qui réunit des personnalités œuvrant au règlement des conflits dans le monde, tout comme l'ancien président américain Jimmy Carter, l'archevêque Desmond Tutuou l'ancien président finlandais et Nobel de la paix Martti Ahtisaari.

AFP, 10 août 2012

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article