Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

 

 

DR

 

 

Extraits des propos tenus par le ministre algérien des Affaires étrangères au cours de l’émission "L’invité de la rédaction" de la Chaîne III de la Radio nationale (Aps).

 

"Ces réserves ont été exprimées dans une enceinte qui s’appelle la Ligue arabe, (où) la règle du jeu est une Charte qui prévoit, en particulier dans son article huit (8), que c’est une ligue entre Etats qui doivent se respecter mutuellement",

 

"L’Algérie a été parmi les pays qui ont mis en relief la nécessité de respecter la Charte. Si demain cette Charte, qui est ancienne, est appelée à changer, alors il y’aura un débat sur le contenu de la nouvelle Charte".

 

"L’Algérie, qui entend être respectée en tant qu’Etat, ne s’autorise pas d’interférer dans les affaires internes d’autres Etats. Nous ne pouvons pas être plus tranchants que cela, nous ne pouvons pas décider pour les Syriens. C’est aux Syriens de se décider".

 

"Nous n’avons jamais eu de divergences ni de discrimination dans le regard que nous avons jeté sur les mutations enregistrées dans les pays arabes. Depuis les événements survenus en Tunisie, la Libye, l’Egypte, la Syrie et bien dans d’autres pays, l’Algérie a toujours eu la même position".

 

"Toute décision qui pourrait venir d’une partie des Syriens et seulement de cette partie, et encore plus, toute décision qui pourrait venir d’une partie des Syriens lorsqu’elle est influencée par des pressions extérieures, risque d’avoir une durée de vie plus courte que l’on pense".

 

Source APS, 1er avril 2013

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article