Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

 

L’histoire se répète

 

Par Maâmar Farah

J’ai retrouvé ce billet paru dans le Soir d’Algérie en 1998, à l’occasion d’un «faux départ» d’Ouyahia qui est connu pour être un spécialiste de la montée – ou de la descente — des escaliers séparant le siège du RND du Palais du gouvernement.

«La presse va regretter le départ de M. Ouyahia. Les commentateurs n'auront plus leur tête de Turc et les caricaturistes qui avaient fini par en maîtriser le profil droit vont reprendre tout à zéro ! (…) Tout au long de son règne, nous avons vu le poids moyen de l'Algérien fondre comme beurre au soleil. Autre bon souvenir : ce terrorisme qui ne se veut pas se terminer malgré toutes les affirmations de M. Ouyahia qui sera finalement parti en nous laissant quand même un gouvernement résiduel ! Mais, aux dernières nouvelles, il se pourrait qu'il revienne pour briguer un poste plus important ! Bonne chance quand même, mais ne nous refaites pas le coup de la ponction des salaires à votre arrivée à El Mouradia parce qu'il n'y a plus rien à prendre dans les poches d'un peuple… résiduel !»
maamarfarah20@yahoo.fr

«L'optimisme vient de Dieu, le pessimisme est né dans le cerveau de l'homme.»
(Proverbe soufi)

 

Le Temps d’Algérie, 6 août 2012

 

 

 

No comment

 

Prouesse dans la communication politique ? «Je n’ai aucun commentaire à faire sur la nomination de Abdelmalek Sellal » a déclaré hier Ali Laskri, premier secrétaire du FFS. Il ne faut pas chercher à comprendre.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article