Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

 

 

 

Un manifestant opposé au régime sunnite, recouvert d'un drapeau du Bahrein, le 8 juin 2012.

REUTERS/Hamad I Mohammed

 

 

 

Il ne fait pas bon être jeune et manifester à Manama. Ali Hassan Nima, 17 ans, est mort hier par balles. Nous rappelons la mémoire d’Ahmad Ismaïl Hassan, 22 ans, mort après avoir été touché au ventre, à la fin mars dernier. Vous avez dit droits de l’Homme, M. Obama : au large de Manama est stationnée la Ve flotte des Etats-Unis.

 

 

 

Bahreïn: un jeune tué lors de manifestation

 

AFP, 29 septembre 2012

 

 

La police anti-émeutes de Bahreïna tué un adolescent en ouvrant le feu lors d'affrontements qui se sont produits en marge de la manifestation de vendredi, a rapporté l'opposition samedi.

Selon le principal parti d'opposition, le Wefaq, le manifestant décédé, Ali Hussain Nima, était âgé de 17 ans.

Des milliers de personnes se sont rassemblées vendredi pour manifester à l'appel de l'opposition.

Selon des témoins, la police anti-émeutes a lancé des bombes lacrymogènes et des grenades paralysantes pour disperser des centaines de manifestants qui leur ont jeté des cocktails Molotov et des barres de fer à l'issue du rassemblement.

La police prétexte une  "attaque terroriste" contre une patrouille de sécurité qui a "pris pour cible les vies des membres de la patrouille". Les policiers se sont défendus "en vertu de l'autorité que la loi leur confère", dit-elle dans un communiqué qui confirme la mort d'un manifestant.

Bahreïn, où est stationnée la Ve flotte des Etats-Unis, est le théâtre de troubles politiques depuis février 2011. La majorité chiite demande des réformes démocratiques à la monarchie sunnite qui gouverne le pays.

Selon l'opposition, 45 personnes au moins ont été tuées depuis la levée de la loi martiale en juin 2011. Le ministère de l'Intérieur estime quant à lui à plus de 700 le nombre de policiers blessés par les manifestants

 

 

 

 

Bahreïn: un jeune manifestant tué par balle

 

 

 

AFP, 31 mars 2012

 

 

 

Un jeune manifestant a été tué par balle tôt samedi au sud de Manama, la capitale de Bahreïn, a affirmé dans un communiqué le principal groupe de l'opposition, le Wefaq.


Ahmad Ismaïl Hassan, 22 ans, a été touché au ventre et les efforts des médecins pour sauver sa vie ont été vains, a ajouté le Wefaq en attribuant le tir mortel à des "miliciens du régime".


L'incident s'est produit à Salmabad, à la sortie sud de Manama, lorsque des hommes en civil ont ouvert le feu sur des manifestants demandant "la démocratie et la fin de la dictature", toujours selon le Wefaq.


Le même mouvement avait fait état le 24 mars de la mort de deux personnes en 48 heures après voir inhalé du gaz lacrymogène utilisé par les forces de l'ordre pour disperser des manifestations.


Jeudi, des centaines de Bahreïnis ont observé un sit-in jeudi devant les bureaux des Nations unies à Manama pour réclamer une action par rapport à l'usage "excessif" de la force par la police.


Le 20 mars, le Haut commissariat aux droits de l'homme de l'ONU avait stigmatisé le Bahreïn pour son "usage disproportionné" de la force, estimant que l'utilisation de gaz lacrymogène par les forces de sécurité avait entraîné le décès de plus de trente personnes au cours de l'année passée.


La contestation est animée principalement par les chiites, majoritaires dans ce royaume du Golfe, gouverné par une dynastie sunnite.

 

L’orient le jour 31 mars 2012

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article