Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

 

Le Point.fr - Publié le 21/10/2011

Hervé Gattegno, rédacteur en chef au "Point", intervient sur les ondes de RMC du lundi au vendredi à 8 h 20 pour sa chronique politique "Le parti pris".

Muammar Kadhafi a été tué jeudi, hier, à Syrte, sa mort marque sans doute la fin de la guerre en Libye. Le monde entier s'en réjouit ; un chef d'État plus que les autres, d'après vous. Votre parti pris : la mort de Kadhafi ? Un heureux événement pour Nicolas Sarkozy...

 

C'est parfois quand tout va mal qu'arrivent les meilleures nouvelles. Pour Nicolas Sarkozy, l'annonce de la mort du dictateur libyen en est incontestablement une. Et au moins, cette nouvelle-là, il n'est pas obligé de faire semblant de ne pas s'en réjouir... On a beau être des gens civilisés, appartenir à une nation moderne, démocratique, il y a des disparitions qui provoquent la joie. Rien à voir avec la liesse qui soulève la Libye : celle d'un peuple qui se libère de 42 ans de tyrannie. Pour Nicolas Sarkozy, la mort de Kadhafi est un succès personnel. Et c'est en même temps le point final d'une histoire qui n'a pas toujours été glorieuse ni pour lui ni pour la France. Il doit avoir envie de crier : bon débarras !

 

Vous voulez dire qu'il pourrait y avoir des secrets inavouables entre Paris et Tripoli ?

Il y a toujours des zones d'ombre dans les relations entre une démocratie et une dictature - surtout quand elle est pétrolière... -, ça ne remonte pas à Nicolas Sarkozy. Dès 1969, sous Pompidou, la France a vendu des Mirage au colonel Kadhafi qui venait de prendre le pouvoir. Par la suite, la Libye a compté parmi les plus gros clients des marchands d'armes français - même après que Kadhafi a envahi le Tchad, en 1973, et financé les terroristes les plus sanglants du monde. François Mitterrand ne l'a jamais reçu, mais il lui envoyait son émissaire le plus intègre, Roland Dumas. Puis il y a eu l'embargo après l'attentat de 1989 contre le DC10 d'UTA et des années de tractations discrètes et de lobbying intense pour parvenir à de nouveaux accords, à partir de 2004-2005. Entre-temps, Kadhafi avait juré qu'il reniait le terrorisme après le 11 Septembre. Et tout le monde a fait semblant de croire que ce Mussolini de carnaval, illuminé et pervers, était devenu un vieux sage pacifique et inspiré. Tout le monde.

 

En 2007, Nicolas Sarkozy lui a carrément déroulé le tapis rouge à Paris !

Ce n'est pas l'épisode le plus glorieux. Disons qu'il est en partie effacé par son activisme à mobiliser l'Occident pour que la révolution libyenne ne soit pas noyée dans le sang. Les embrassades de 2007 ne doivent pas être oubliées. Il ne faut pas oublier non plus qu'elles suivaient la libération des infirmières bulgares, ni qu'elles étaient censées célébrer une myriade d'accords politiques et commerciaux..., dont on n'a pas vu le plus petit début de concrétisation. Kadhafi a mal joué : s'il avait tenu parole, on aurait eu plus de scrupules à lui envoyer nos avions. En revanche, le statut de héros libérateur de Nicolas Sarkozy à Tripoli assurera à la France une bonne part du pétrole libyen...

 

Pour la morale et pour les Libyens, est-ce qu'il n'aurait pas mieux valu que Kadhafi soit pris vivant et qu'il puisse être jugé ?

Au regard des principes, c'est sûr. Mais ne soyons pas naïfs : la justice révolutionnaire qui l'aurait jugé l'aurait vite conduit au poteau d'exécution. On a déjà vu ça en Irak ou en Roumanie... On peut se dire aussi qu'en position d'accusé, il aurait profité de sa dernière tribune pour multiplier les provocations et accuser la terre entière d'avoir été trop complaisante avec lui - y compris la France : un de ses fils avait menacé de faire des révélations sur le financement de la campagne de 2007... Un procès aurait peut-être jeté plus de boue que de lumière sur ses années de dictature. Cette boue qui s'est finalement mélangée à son sang et qui s'est écoulée, jeudi, dans un égout libyen.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article