Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

 

6e jour de grève générale à Laghouat

 

 

La ville de Laghouat est quasiment paralysée. Plusieurs commerçants ont baissé rideau en guise de solidarité avec les manifestants. Les transporteurs publics ont suspendu leur activité.

La ville de Laghouat est toujours sous tension. Hier matin encore, des centaines de citoyens, dont plusieurs universitaires et autres cadres de la région, ont poursuivi, dans le calme, leur mouvement de protestation devant le siège de la wilaya pour la sixième journée consécutive. Les manifestants ont brandi des banderoles sur lesquelles ont pouvait lire des slogans contre l’administration locale et les élus.

 

Ils campent sur leur revendication contestant le mode d’attribution des logements qu’ils ont jugé “injuste”. Une liste de bénéficiaires que les protestataires jugent entachée d’irrégularités puisque, selon eux, “29 bénéficiaires sont de la même famille”.

 

Cette grève, qui continue à durer, a été  baptisée par les Laghouatis “grève de la dignité”. Ils insistent mordicus sur l’annulation pure et simple de la liste nominative des bénéficiaires, selon les protestataires. Ainsi, la ville de Laghouat est quasiment paralysée puisque, mis à part les boulangeries, les cabinets médicaux et les pharmacies, les autres commerçants ont baissé rideau en guise de solidarité avec les manifestants. Les transporteurs publics ont suspendu leur activité. La circulation automobile a été sensiblement perturbée le long de la journée. Selon un militant des droits de l’Homme (Laddh) relevant du bureau de Laghouat, le mouvement a été suivi à 99%.


B. Arezki, 10 janvier 2012. Liberté

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article