Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

Le déploiement policier imposant, protégeant les prédateurs du Bois-des-Pins,  indiquerait un important enjeu expliquant la destruction de la forêt de la partie populaire d'Hydra. Qui couvre cette opération?

 
Les épaules larges

Les anciennes moudjahidates Fettouma Ouzegane et Djamila Bouhired, présentes aux côtés des habitants, citées par le Soir d’algérie dénoncent : «Il est inadmissible que les travaux se poursuivent alors que l’affaire est actuellement en justice. Mais lorsque des gens aux épaules larges sont derrière, on peut toujours enfreindre la loi».

 

 Ni un ministre ni un général

  « Mais qui se cache derrière le ou les acquéreurs de ce que l’on peut appeler désormais l’ex- Bois des Pins ? De toute évidence, ce n’est pas pour les beaux yeux d’un ministre ou d’un général qu’on procède à la mobilisation d’un impressionnant dispositif policier afin de défendre un chantier privé. Il faut peut-être aller plus haut pour trouver la réponse ». Tayeb Belghiche, pose cette question accusatrice dans El Watan d’aujourd’hui. L’éditorialiste d’El Watan peut-il nous en dire plus sur ces hauts personnages qui tirent les ficelles de la police nationale?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article