Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

Jules Michelet écrit : « C’est la parole difficile qui fait les prophètes. C’est parce que des voix sortant de l’abîme sont confuses qu’elles sont prophétiques ». Louis Althusser, à la clinique Sainte Anne, dira : « Ce qu’entendent les prophètes sur la montagne, c’est le fracas du tonnerre et des éclairs et quelques mots qu’ils rapportent sans les avoir compris au peuple de la plaine qui attend leur retour. Et l’extraordinaire, c’est que c’est alors ce peuple même qui dans sa conscience de soi et sa connaissance, apprend aux prophètes sourds et aveugles les sens du message que Dieu leur a délivré. »

 

Henri Corbin a proposé cette traduction, pour nous la plus belle, du verset du Coran (El Ahzab, 72 ) :

« Nous avons proposé le dépôt de nos secrets (el amâna) aux Cieux, à la Terre et aux montagnes ; tous ont refusé de l’assumer, tous ont tremblé de le recevoir. Mais l’homme accepta de s’en charger ; c’est un violent et un inconscient ».

D’autres traducteurs du Coran ont proposé des interprétations plus ou moins différentes, surtout de la deuxième partie du verset.

« L’homme s’en chargea, et il est devenu injuste et ignorant ». Kasimirski.

« L’homme l’a porté : il était très enclin à l’injustice et à l’ignorance ». René R. Khayam.

« Seul l’homme s’en est chargé, mais il est injuste et ignorant ». D. Masson.

« Seul l’homme s’en est chargé, pourtant être foncièrement injuste et insensé ». Sadok Mazighi.

« L’homme s’en chargea, et il est devenu injuste et insensé ». Edouard Montet.

« L’homme l’a accepté par méprise et par ignorance ». O. Pesle et Ahmed Tidjani.

« L’homme l’a reçu et il est devenu injuste et insensé ». Savary.

(Versions disponibles à l’Institut du Monde arabe).

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article