Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

Une nouvelle usine de concentré de tomate a été mise en service à Boumaïza, dans la région de Skikda, par le groupe privé Amor Benamor. Avec ses deux autres usines implantées dans la wilaya de Guelma, le groupe produit dorénavant 40 000 tonnes de concentré de tomate, soit près de la moitié des besoins nationaux.

 

Le 20 juillet, nous annoncions une autre bonne nouvelle : dans la région d’El-Tarf, des conserveries de tomates ont repris leurs activités, après des années de régression, marquées par la fermeture des deux grandes conserveries Aurès et El Bousten, ainsi que la réduction considérable des surfaces de culture de la tomate industrielle. Nous ignorons encore ce qu’il en est de la conserverie de Jijel, à l’arrêt depuis de nombreuses années.

On sait que depuis deux décennies, en Algérie la demande de concentré de tomates a été essentiellement satisfaite par le recours aberrant à l’importation, condamnant à la fermeture ou à la stagnation les capacités nationales de production. Les paysans de leur côté perdaient confiance dans la culture prometteuse de la tomate industrielle.

Au cours de la dernière période on a constaté un encouragement plus concrêt de l’Etat en faveur de cette filière qui bénéficie notamment de primes à la production. En espérant que l'Algérie saura résister aux exigences de la CEE et de l’OMC, relayés par les puissants et influents lobbys de l’import, contre le soutien de l’Etat algérien à production agricole et industrielle nationale.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article