Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

Pour un banquier qui sait compter, ces chiffres sont éloquents : les 1484 employés de banque de la CNEP de la wilaya d’Alger ont droit à 13 délégués, tandis que les 431 collègues de la wilaya de Sétif disposeront de 19 mandats. L’enjeu c’est l’élection du bureau du syndicat d’entreprise, le 28 juin prochain.

 

Onze des quinze secrétaires des syndicats de base conteste ces magouilles auprès de Sidi-Saïd, le patron de la centrale UGTA, dénonçant des pratiques « abjectes et immorales », violant les statuts. Ils menacent de créer un syndicat autonome.

 

A Annaba, ce sont les employés des impôts qui réclament l’élection  d’un nouveau bureau syndical, dont le mandat a expiré depuis quatre ans. Dans leur lettre adressée à l’Union territoriale, ils expliquent : « Depuis 2005, aucune assemblée générale n’a été organisée par ce syndicat dont les membres s’accrochent désespérément à leur statut de partenaire social, synonyme d’impunité et autres indus avantages. Pis, à aucun moment les travailleurs n'ont été consultés pour donner leur avis lors des négociations sur le statut des travailleurs des impôts».

 

Face à l’exigence de démocratie syndicale interne, Sidi-Saïd soutient « l’émergence de la société civile », mais, pour l’heure, la préoccupation de la centrale semble le maintien du statut quo, alors que se rapprochent l’échéance des congrès nationaux.

 

Cette stratégie de résistance à la poussée démocratique, coordonnée par le secrétaire national à l’organique, M. Djenouhat, visant à sauver les meubles, vient d’être battue en brèche à Constantine, où, le 6 juin dernier, le tribunal a débouté la centrale et jugé illégale la révocation du secrétaire général indocile de l’Union de wilaya. La revendication démocratique interne autour du strict respect des statuts, initiée par les syndicats de la Seaco, d’Algérie Poste, et d’Algérie Télécom, s’est progressivement élargie après la création de la commission de préparation du congrès, issue de cette résistance.

Epilogue dans quelques jours avec la tenue du congrès de l’union de wilaya.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article