Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

 

L’Algérie maintient son effort d’armement mais se détourne de la Russie, son fournisseur historique, au profit notamment des Allemands et des Italiens.

Alger vient de conclure un contrat de € 2,2 milliards avec l’allemand TKMS (ThyssenKrupp Marine Systems) pour la livraison de deux corvettes Meko, armées en missiles par le suédois Saab Bofors Dynamics (missiles anti-navire suédois RBS 15 mark III) et le sud-africain Denel (missiles de défense anti-aérienne Umkhonto et air-sol Mokopa). Les corvettes seront également équipées de 6 hélicoptères Super Lynx par l’italien AgustaWestland.

Ces équipements et armements supplémentaires expliquent l’importance de la somme : avec un prix de vente de plus de € 1 milliard par corvette, soit plus du double du prix habituel unitaire, l’Algérie a payé le prix fort, et démontre que l’armement reste une priorité pour l’Etat.

Ce contrat est une occasion pour Alger de relancer sa coopération avec l’Italie, puisque cette commande fait suite à celle, en mars 2009, de six frégates italiennes ultrasophistiquées, pour € 4 milliards.

Mais c’est surtout le rapprochement avec l’Allemagne qui s’annonce prometteur. Le contrat des corvettes prévoit des clauses de formation d’officiers algériens et la fourniture d’équipements électroniques pour les gardes-frontières. En juillet 2011, c’est un contrat de € 10 milliards étalés sur 10 ans que l’Algérie a noué avec Berlin.

La Russie a des raisons de se sentir en perte de vitesse. Moscou est le premier fournisseur d’armes de l’Algérie depuis la guerre froide, pendant laquelle l’Algérie jouait souvent la carte russe. Alger est aujourd’hui encore le 2e importateur mondial d’armes russes.

C’est d’ailleurs la revue Périscope, proche du think tank russe Cast, qui a souligné il y a quelques jours la vente des corvettes allemandes.

L’Algérie consacre 3,3 % de son PIB à sa Défense, selon l’Institut international de recherches pour la paix (Spiri).

Antony Drugeon, 4 avril 2012. Marchés tropicaux

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article