Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

 

Bonsoir à tous,

Oui, ça fait chaud au cœur, ça donne la pêche, ça remonte le moral, il y a de l'espérance! Qu'importe ce que diront les médias sur le rassemblement du "Front de Gauche" cet après-midi de la Nation à la Bastille et des chiffres ridicules qu'ils vont annoncer.

Sachez qu'il avait du monde, beaucoup de monde, énormément de monde. C'était noir de monde, plutôt "rouge de monde", un monde multicolore, arc-en, mélangé, bariolé, confondu, le peuple a répondu présent.

(...) Rien n'a manqué : drapeaux, musique, slogans, chants révolutionnaires, Internationale, sourires, certitudes que l'avenir nous appartient. Miracle,"ils sont venus, ils sont tous là": femmes, hommes, jeunes, beaucoup, beaucoup de jeunes. J'ai cru avoir rajeuni de 30 ans et retrouvé les manifs des années 70-- 80.

"Sarko t'es foutu, le peuple est dans la rue"; "résistance"; " salariés, immigrés : c'est les capitalistes qu'il faut licencier" et bien d'autres trouvailles qui font mouchent mais qui me reviennent en tête.

Bon du concrêt : 14 h 15 j'ai quitté la Nation, noire de monde, des milliers de personnes qui piétinaient attendant de pouvoir démarrer. Il m'a fallu 1 h 30 pour remonter au niveau où marchaient les personnalités.

Pas un centimètre de trottoir de libre durant toute ma course, rien à faire dirait Edith Piaf "entrainé par la foule". Il faut jouer des coudes pour gagner quelques centimètres. Ouf ! je pouvais mieux respirer, je suis à République, elle était également noire de monde, il faut jouer encore et encore des coudes. Pourtant, une grande partie des manifestants attendaient toujours à la Nation pour pouvoir démarrer.

On a raison d'être optimistes, demain nous appartient!

Khider, 18 mars 2012

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article