Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

« La grève pacifique, n'est qu'une première étape dans le mouvement de contestation déclenché par la corporation afin d'attirer l’attention des pouvoirs publics sur leurs conditions socioprofessionnelles critiques», avait affirmé Hamid Abdelkader, au lendemain du débrayage, auquel a appelé la section syndicale UGTA de l’APC d’Alger-centre.

«Première étape» ? Sidi Abdelkader semble ignorer que, depuis le début de mars, de multiples grèves et rassemblements ont été organisés par les communaux, et largement suivis, dans l’Algérois et dans tout le pays, notamment à l’initiative du syndicat autonome SNAPAP. Est-ce du culot ou, plus probablement, une manœuvre du bloc Centrale UGTA-RND-FLN, pour, en cas de recul du gouvernement, s’attribuer, grâce à un petit «débrayage silencieux» médiocrement suivi, le mérite du résultat des actions engagées depuis plusieurs mois par le syndicat rival. Une technique cousue de fil blanc.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article