Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

La Chronique du Condjador (30)

 Les Algériens de plus de 40 ans sont dépassés par les évènements. Nous somme la tranche d’âge de transition. Nous avons encaissé leurs délits et leur mauvaise gestion politique et économique  de ce pays. Nous avons été les cobayes, les souris de laboratoire de ces sénateurs, députés, ministres et conseillers de l’ombre.

 Je ne crois pas à ces slogans et baratins des ministres de toutes catégories sur les réformes pour la rédemption de l’Etat, pour le rendre plus compréhensif à l’égard de la réalité du peuple inférieur. A la télévision et dans les tables rondes, leurs spécialistes et leurs invités, nous présentent des « preuves » de changement des relations entre l’administration algérienne et les citoyens.

 Lagya ya houkouma des extra terrestres !  

 L’administration à Jijel est la pire de toute l’Algérie. Voyez la Cnas, où pour se faire rembourser on doit faire le parcours du combattant. Trop de paperasse et de formulaires de contrôle et d’expertise pour un marin qui veut encaisser ses dix jours de maladie, avec un bras tordu. Cette administration est régie par les lois et les règles de management capitaliste du diable. Ils ont la mémoire courte. Ce sont les communistes qui ont créé la sécurité sociale, avec dans l’esprit qu’elle doit rester au service de l’ouvrier. Communiste ! Le mot dérange ces employés et pourtant yaklou el ghala wa sabou el mala. Ces employés oublient que leur bien être social et professionnel ce sont les communistes qui le leur ont fait gagner, pas les capitalistes ou les religieux. Et maintenant ces employés sont les oppresseurs du petit peuple.

 A la fin de mon parcours, j’ai jeté les certificats de maladie et le formulaire. Avant, j’avais mal au bras, après c’est le bras et la tête.

 De source officielle la Cnas de Jijel renvoie son excédent d’argent à sa direction générale à Alger. Ils ont eu des félicitations parce qu’ils bloquent notre argent à Jijel pour le donner à leurs chiqueurs. Les salariés de Jijel cotisent pour les hauts responsables, cela leur fera des primes annuelles.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article