Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

 

La chronique du Condjador (39)

 

 

 

La conservation foncière de Jijel, située au Camp-Chevalier est prise d’assaut cette semaine, suite à l’annonce de la remise de livres fonciers pour tout le douar de Beni-Caid, le plus grand des alentours de Jijel.

 

 

Mais, en réalité, on s’est aperçu que ce n’est qu’un retour au point de départ, une opération de cadastre a déjà été effectuée en 2009. Ils veulent donc soumettre les gens à un nouveau calvaire. Pour justifier tout ce temps perdu, l’administration se cache derrière le prétexte de l’étude des dossiers des gens concernés par la nouvelle mise à jour des plans cadastrés. Donc, on efface tout et on recommence.

 

 

Les citoyens qui s’attendaient à une remise des livres fonciers sont donc obligés de se bousculer dans un petit couloir de 4 mètres de long et 1 mètre de large entouré de 4 guichets latéraux. Les litiges et les querelles habituellement confidentiels sont donc, de nouveau, exposés mais cette fois-ci déballés devant tout le monde : un tel a vendu sa part à un tel ; un autre ne possède rien… Cette façon de traiter les citoyens est scandaleuse. C’est un véritable panier à crabes, et le mécontentement grandit.

 

 

L’étude des dossiers ne se fait que le mercredi et le lundi matin à 8 heures, et cela concerne des milliers de gens.  Chaque personne occupe le guichet pour une heure, ou plus, car il faut exposer encore une fois tous les faits. Que tel héritier ne figure pas, que tel autre héritier n’a pas vendu et telle personne a acheté à telle personne, etc. Pendant ce temps, les autres citoyens attendant leur tour, en protestant à haute voix, puis à midi sont renvoyés à un autre jour

 

 

Et l’étude de tous les dossiers est confiée à un seul employé de la conservation foncière !!!

 

 

L’intéressant au milieu de cette foule en ébullition, ce sont les commentaires. On entend : « A qui profite le crime » ?  « Au trésor de Jijel qui dort sur des milliards non versés comme compensations légales aux expropriations pour les routes, les conduites de gaz, les lignes à haute tension et autres travaux ».

 

 

 

Et une conclusion vient à l’esprit des gens de Boughdir : le travail du cadastre traîne parce que de cette manière on utilise l’absence de régularisation des terrains et des titres de propriété pour mieux spolier les bénéficiaires qui veulent valoriser leurs biens, mais aussi les héritiers installés en dehors de la région.

 

 

 

Ils utilisent cette opération comme un cheval de Troie, « un cadeau empoisonné » a dit l’un des présents, donnant une explication mystique à son analyse de cette ruse bureaucratique.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

foughali 07/03/2015 12:07

je suis d'accord avec vous monsieur ribouh el foughali si de n'importe quoi,

BenTchaqmoumou 29/03/2015 13:03

Ne dites pas n'importe quoi. Mettez vous à la place, et que savez vous du cadastre Régional. Vous pensez qu"ils ne savent pas qui est le directeur de Foncier principal responsable et des New propriétaires; Je regrette de ne pas être de la société civil car personne ne restera dans son poste plus d'une enquête et d'une assiette. Mes amitiés les plus sincères. copie au Wali et à ma grand mère.

Ribouh El Foughali 28/01/2015 22:32

Encore pire, ce qui se passe au niveau du cadastre d'El Aouana Jijel: Ces messieurs du cadastre se payent la tête des gens! Ils font le recensement des terres en zone rurale sur une simple présentation d'un extrait de naissance aux premiers venus, sans que les vrais propriétaires ne soient informés! De plus, ils ne se dérangent même pas pour se rendre sur les lieux et prendre note de la situation où se trouvent ces terres. Le tout est inscrit sur les fameuses fiches techniques (T 7) avec les noms de ces faux propriétaires et transmis à la conservation foncière de Jijel, pour l'octroi du fameux livret foncier à de faux propriétaires. Ce n'est pas du tout la régularisation des terres mais du trafic caractérisé! ALLEZ-Y COMPRENDRE! Ca sent l'odeur pourrie de l'argent sale dans l'air!