Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

 

Par Ghada Z.

 

Les habitants de la cité Hadada, à Jijel, sont depuis plusieurs années sur le qui-vive pour guetter des aménagements, lesquels ne viennent pas.

Un véritable cri d’alarme est d’ailleurs lancé pour appeler à une intervention rapide des responsables locaux, afin qu’ils prennent en charge, soutient-on, les doléances sans cesse exprimées par les riverains.

Il va sans dire que ce quartier, né d’une situation de désordre, est devenu une plaie qui défigure le paysage urbanistique de la ville. Les préoccupations portent essentiellement sur l’aménagement des routes et la prise en charge de la réfection du réseau d’AEP et d’assainissement.

 

Impraticable, le réseau routier est devenu un nid de poussière l’été, et un bourbier infranchissable l’hiver.

L’on ne cesse d’évoquer aussi le retard enregistré dans l’inscription d’un réel projet portant sur l’aménagement de l’ensemble de la cité. Plusieurs requêtes, restées lettre morte, ont été adressées aux responsables concernés, selon des habitants.

Un autre point, non moins préoccupant, concerne la régularisation de certains lots, situés au sein de ce quartier. Le président de l’association parle d’un retard délibéré dans la régularisation de ce problème qui ne trouve pas d’issue, en dépit des promesses formulées par les responsables de la wilaya.

 

 
Ghada Z. 3 décembre 2012. El Watan.com
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

nadjib 04/12/2012 13:45

el hadada(( 3 ))plus de 500 lot acheté a la agence fociere reste son suite depuis persque 15ans , cette agence ce cache sous le perétexte de l'atente de la viabilisation ; la vrai infos cé que les
lots ont était vendue 2600 d.a pendont el quira cé lots était son intérés , aprés la mafia veux sa parts puisque la metre carré vau 35000 d.a maintenent