Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

JPEG - 7.6 ko
Alger 1963

 

 

 

 

 

Mahdia Ben Bella, la fille du premier président de l’Algérie indépendante a publié un article pour marquer le premier anniversaire de la disparition de Ahmed Ben Bella. Lorsqu’il avait été renversé par un coup d’Etat, le 19 juin 1965, je faisais partie de ces jeunes Algériens qui se sont dressés contre sa destitution illégale. J’avais 20 ans et cela m’avait valu 18 mois de prison. Je retrouve, dans l’article de Mehdia, certaines des raisons qui me rapprochaient du président défunt, durant ces trois premières années d’indépendance.

 

 

 

EXTRAITS   

 

(…) Ses proches, ceux qui le côtoyaient au quotidien, savaient l'écorché vif qui dénonçait jusqu'à son dernier souffle le sort fait aux plus démunis, aux laissés-pour-compte, au petit peuple auxquels l'attachaient ses racines paysannes et une pareille souffrance face à l'injustice, ce mot terrible dont, plus que quiconque, il connaissait le sens profond!

(…) Un président qui dut affronter, à l'orée de l'indépendance et dans de terribles difficultés, les mains vides, les premiers pas chancelants d'une population pauvre, meurtrie par une guerre sans pitié. Un militant sincère qui sut préserver l'unité d'un pays, alors sans ressources, menacé par une «congolisation» que les ennemis extérieurs espéraient.

Un révolutionnaire qui a toujours mis les intérêts de la Nation au-dessus de tout. Sa révolte contre l'injustice dépassait les frontières algériennes. Il n'a jamais cessé de dénoncer le colonialisme, la guerre impérialiste, la faim dans le monde, le pillage de la planète, notre maison commune, mise à mal par un ordre mondial prédateur. Il ne fut pas toujours entendu mais jusqu'à la fin de ses jours, il demeura égal à lui-même, un Algérien parmi son peuple, dans les bons et les mauvais jours. Toutes les causes humaines l'interpellaient et la cause féminine pour l'émancipation n'était pas des moindres(…)

 

Texte intégral: L’Expression.dz

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article