Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

 

 

Accusant le gouvernement de régler des comptes

Le SNPSSP demande la mise en place d'un exécutif d'union nationale.

 

Le président du syndicat national des praticiens spécialistes de la santé publique (SNPSSP), le Dr Yousfi, a jeté hier un pavé dans la mare en demandant la mise en place d'un gouvernement d'union national.

 

 Critiquant la politique nationale, ou tous les droits sont bafoués, il a appelé, lors d'une conférence de presse animée à Alger, «à constituer un gouvernement après concertation avec l'ensemble des partis politiques représentatifs». Cet exécutif sera, a-t-il dit, dirigé par une personnalité indépendante et non candidate a aucune des élections en perspective.

Cette proposition, a été faite lundi dernier à la commission des réformes politiques de Bensalah, a-t-il précise. Cette nouvelle équipe gouvernementale aura pour mission de faire une révision profonde de la constitution, adaptée aux transformations et bouleversements que connait notre pays avec limitation du nombre de mandats pour le président de la république.

 

 Elle doit aussi assurer la révision de la loi électorale et l'organisation d'élections locales, législatives et présidentielle anticipées, sous contrôle d'observateurs nationaux et internationaux. Outre cette proposition, Dr yousfi a appelé au respect des libertés syndicales et à l'ouverture d'un débat national sur la santé pour définir une politique nationale et entamer le chantier de la révision de la loi sanitaire qui devra consacrer la pérennité d'un système public de santé très fort.

 

 (…) Le président du SNPSSP a également accusé le gouvernement de vouloir «sanctionner» le syndicat, pour ses positions politiques et ses engagements dans la défense des droits de l'homme. «Le SNPSSP fait l'objet de règlement de comptes de la part du gouvernement».

 

 (…) Selon le conférencier, le service civil «est un échec total» et n'assure aucun service. Le syndicat a déjà élaboré des propositions pour trouver des solutions adéquates pour remplacer le service civil et offrir une couverture sanitaire de qualité aux citoyens. «Ces propositions n'ont jamais été prises en considération», regrette le conférencier (…)

 

Samira Azzegag. Le Temps d’Algérie, 21 juin 2011. Extraits. http://www.letempsdz.com//content/view/59208/1/

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article