Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

Ghardaïa: Une pétition pour la révision du procès de Baba-Nedjar Mohammed

 

 

 Mohammed Baba-Nadjar, un jeune âgé de 30 ans, originaire de Ghardaïa, accusé de meurtre et condamné à mort le 6 juin 2006 par le tribunal criminel de Médéa, lance un appel urgent par la voie de son avocat, Me Mokrane Ait Larbi, à tous les militants des droits de l'homme et les ONG pour le soutenir dans sa demande de révision de son procès.

 

Dans une déclaration signée par son avocat, rendue public hier, Mohamed Baba-Nedjar, «de sa cellule de khenchela, lance un appel à tous les militants des droits de l'homme et les ONG pour soutenir sa demande», soulignant que «l'affaire de Baba-Nedjar est l'affaire de tous. Nul n'est à l'abri d'une erreur judiciaire». Selon ce qui est rapporté dans cette déclaration, l'accusé est «une nouvelle fois en grève de la faim depuis le 2 octobre. Malgré la pression de sa famille et de ses amis et la détérioration de son état de santé, il refuse d'arrêter la grève jusqu'à satisfaction de sa revendication qui est la révision de son procès».

 

Cette demande est appuyée par une pétition signée par 653 citoyens de Ghardaïa. Me Mokrane Ait Larbi explique également dans ce document que «depuis son arrestation à ce jour, Baba-Nedjar Mohammed n'a jamais cessé de clamer son innocence. En effet, selon le communiqué, «cette condamnation a été basée sur un seul témoin qui n'était pas sur les lieux du crime. Il s'agit d'un mineur, fils de la victime, qui a déclaré avoir vu Baba-Nedjar Mohammed le jour de l'assassinat dans le quartier. Cette déclaration a suffi pour une condamnation à mort par le tribunal criminel de Ghadamès et à perpétuité après cassation par celui de Médéa». Une condamnation, cite la déclaration, a été interprétée par certaines personnalités de Ghardaïa comme «un règlement de compte politique.

 

Pour une affaire d'assassinat, on trouve curieusement au dossier parmi les pièces à conviction un bulletin d'information de la fédération du FFS de Ghardaïa». Pour appuyer sa demande, l'accusé a observé plusieurs grèves de la faim qu'il a cessées suite à des promesses verbales non tenues.

Mohammed Baba-Nadjar, originaire de Ghardaïa, né le 4 janvier 1984, avait 21 ans lors de l'agression et de l'assassinat en octobre 2005 de Brahim Bazine, membre de la section locale du Croissant-Rouge et ancien militant du FFS. Le samedi 03 janvier 2009 devait avoir lieu le procès en appel du jeune Mohammed Baba-Nadjar. Il a été reporté pour la seconde fois.

Un comité de soutien a été constitué pour exiger un procès équitable.

Mokhtaria Bensaâd. 24 octobre 2011. Le Quotidien d’Oran

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article