Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

George Soros est de ces multimilliardaires qui se mêlent publiquement de la conduite du monde. Cette américano-européen ultralibéral met parfois la main à la pâte en prêtant son concours à la CIA en Europe. On sait qu’il fut un des initiateurs des révolutions «oranges» en Ukraine et en Géorgie.

 

« Que faire » face à la crise en Europe, lui a demandé  le journal Le Monde qui publie aujourd’hui son interview.  Par delà les considérations moralisante, l’ultralibéral résume sa recette : « En Grèce comme en Espagne, il faut mettre en place des réformes structurelles ; rendre plus flexible le marché du travail et gagner en compétitivité ».

 

Le Monde lui pose la question : « Aux Etats-Unis, le milliardaire Warren Buffett propose d'augmenter les impôts des "super-riches" pour participer à l'effort national. Etes-vous d'accord ? ».

 

Il répond : « Bien sûr. Warren Buffett est un investisseur talentueux et malin. Il réfléchit à long terme et sait défendre les intérêts des super-riches. Il a conscience que si les riches ne font rien aujourd'hui, ils se mettront le public à dos dans les prochaines années ».

 

Le joueur George Soros est un super-riche à qui on ne la fait pas. Si son congénère, l’hyper-milliardaire philanthrope Warren Buffett est plus porté sur l’économie réelle, Georges Soros a plus de flair et de jugeote : il a accumulé sa fortune dans le casino de la spéculation financière.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article