Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

 

 DR- En Europe la société civile a dit non et a été entendue

 

 

L’APS écrit avoir « obtenu une copie » d’un projet de loi intéressant la question du gaz de schiste. Cette disposition semble être un voile pudique pour cacher la décision désastreuse d’engager le pays dans la fracturation hydraulique.

 

L’agence note d’abord que dans le monde « seuls les Etats-Unis développement l’exploration et l’exploitation des ’’schale gas’’ ». Puis, plus loin, elle nous informe qu’ « en 2011, Sonatrach a réalisé ses premiers puits de gaz de schiste dans le bassin d’Ahnet, au sud d’In Salah. Leur potentiel serait prometteur ».

 

C’est ce précédent que le pouvoir algériens veut généraliser en accordant, à travers de subtils amendements à la loi sur les hydrocarbures, de substantiels avantages dérogatoires aux sociétés américains engagés dans la dangereuse technologie de la fracturation Hydraulique.( Hydrocarbures : principaux amendements apportés à la loi 05-07).

L'APN doit discuter dans les prochains jours de ces dérogations. La question cruciale semble être: L’Algérie  deviendra-t-elle la tête de pont africaine pour l’exportation de cette technologie ?

 

Ainsi, en Tunisie, le président du Front populaire, Hamma Hammiani, dénonce l’intention du gouvernement d’Ennahda de signer un accord avec Shell.

S. A.

 

 

Tunisie : Hamma Hammami dénonce

 

Sur Youtube, Hamma Hammami tire la sonnette d'alarme à propos de l'accord donné par le gouvernement de Ennahdha à la société pétrolière SHELL pour l'exploitation de gaz de schiste en Tunisie.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article