Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

 

Circulation routière perturbée et des écoles fermées

 

Annoncé depuis jeudi soir par un bulletin météorologique spécial (BMS) et après un vendredi bien ensoleillé, les communes et villages des hautes montagnes de Kabylie revêtent depuis avant-hier soir leur manteau blanc tissé d’épais flocons de neige qui tapissent toute la région. En effet, depuis les premières heures de la soirée de dimanche, des flocons de neige couvrent les hauteurs du Djurdjura et un froid glacial sévit dans les villes et villages de Haute-Kabylie, plus particulièrement dans les daïras d’Aïn El-Hammam, Boghni, Larbaâ Nath-Irathen, Iferhounène et  Bouzguène. Dans la daïra d’Iferhounène, le col de Tirourda qui relie la wilaya de Tizi Ouzou à celles de Bouira et de Béjaïa est complètement fermé à la circulation. C’est également le cas du col de Chelata qui relie Tizi Ouzou à Béjaïa via Illiltène dans la daïra d’Iferhounène.

À Yakouren, région forestière culminant à plus de 750 mètres d’altitude, les premiers flocons ont commencé à tomber dimanche soir, pour persister hier durant toute la journée, formant une grosse couche de neige dépassant les 50 centimètres sur la RN12 reliant la wilaya de Tizi Ouzou à celle de Béjaïa en passant par Azazga et Yakouren.

Cette situation a contraint des centaines d’automobilistes et camions à grand tonnage chargés de marchandises de faire demi-tour de peur d’être bloqués à mi-chemin dans des conditions climatiques peut clémentes car caractérisées par un froid terrible. Les écoles, services et administrations publiques ont fermé leurs portes dans de nombreuses localités des régions montagneuses. Malgré le passage des chasse-neiges qui ont déblayé, un tant soit peu, les chemins à l’intérieur du chef-lieu communal et quelques accès secondaires menant vers la ville, les 21 villages que compte cette municipalité sont restés isolés durant les deux journées de dimanche et lundi. Dans les daïras de Bouzeguène, Larbaâ Nath-Irathen, Aïn El-Hammam, Boghni, Ouacif, Ouadhia et Beni Yenni, où la neige a atteint et même dépassé un mètre de hauteur, de nombreux villages étaient isolés du reste du monde car privés de téléphone et d’électricité, ce qui a nécessité l’intervention de nombreuses équipes de Sonelgaz et d’Algérie Télécom pour tenter de faire face à la situation.

 

À Tizi Ouzou, chef-lieu de wilaya, la neige n’a pas tellement tenu en ville mais il a beaucoup neigé sur le mont Belloua qui était recouvert hier matin d’un beau manteau blanc. Par ailleurs, de nombreux travailleurs des zones rurales n’ont pu rejoindre hier matin leurs lieux de travail en ville.

Enfin, il est à noter que l’arrivée de la neige a toutefois fait le bonheur des enfants scolarisés qui ont profité de vacances forcées car ils étaient nombreux, en dépit du froid glacial, à sortir de chez eux pour profiter des joies de la neige et immortaliser ce beau décor hivernal.

 

Rédaction de Liberté, 31 janvier 2012

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article