Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

 

Intempérie : le FFS dénonce la déficience « de l’action publique »

 

 « Une fois encore, l’action publique a été très en dessous des besoins de la situation. Cette impréparation à réagir aux situations d’urgence, est inquiétante et ne s’explique pas. La question reste posée depuis les inondations de Bab El Oued en 2001 », estime le Front des Forces Socialistes (FFS) au sujet de l'incapacité des pouvoirs publics à faire face aux intempéries qui touchent le pays depuis une dizaine de jours.

Dans un communiqué qu’il a rendu public ce vendredi 10 février le FFS s’interroge sur ce que sont devenues les promesses de l’Etat de doter les collectivités locales d’équipements pour faire face aux catastrophes naturelles, suite notamment aux intempéries de 2005.

Le  FFS interpelle le pouvoir sur le fait que « des millions d’Algériens sont privés du minimum vital, et depuis plusieurs jours, ils connaissent la faim, le froid et l’angoisse pour leurs malades ».

Ali Laskri, premier secrétaire du parti signataire du document estime que « quelque soit leur bonne volonté, les élus locaux, amputés de leurs prérogatives par un code communal scélérat, ne sont pas en mesure de palier à l’absence et à la défaillance de l’Etat ».

« Plus urgente apparaît la construction d’un Etat capable d’assurer ses missions; ce qui implique une volonté nationale pour lever les obstacles politiques, bureaucratiques et administratifs » conclut-on dans le communiqué.
 

 
Mina Adel, 10 février 2012. El Watan.com
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article