Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

 

Texte de l’intervention du premier secrétaire du FFS, Ali Laskri à l’occasion de la cérémonie organisée au siège national du parti, le jeudi 5 juillet, à l’occasion de la commémoration du cinquantenaire de l’Indépendance nationale.

 

Ali Laskri : « 50 ans après, l’Algérie libre, l’Algérie heureuse, l’Algérie démocratique est encore à naître »

 

Chers ami(es)

 

Je vous souhaite la bienvenue au siège national du FFS.

Nous sommes réunis aujourd’hui jeudi 5 juillet 2012 pour célébrer le 50ème anniversaire de l’indépendance de notre pays. Bien sûr et avant tout, permettez- moi de vous associer au vibrant hommage que nous rendons à nos aînés pour le combat exemplaire qu’ils ont su mener pour venir à bout du colonialisme français.

L’Auto-mobilisation et l’auto-organisation des femmes et des hommes de notre pays, de sa jeunesse, de toutes ses forces vives ont permis de se libérer d’une occupation plus que centenaire.

Déjà à cette époque les Algériennes et les Algériens se battaient pour leur liberté, leur dignité, mais aussi pour leur émancipation sociale.

La lutte des Algériennes et des Algériens allait constituer un exemple et une référence dans le monde. Pourtant 50 ans après, l’Algérie libre, l’Algérie heureuse, l’Algérie démocratique est encore à naître.

Les Algériennes et les Algériens n’ont pas encore pu exercer leur droit à l’autodétermination individuelle et collective.

Les idéaux de la révolution Algérienne n’ont pas été concrétisés.

Le FFS est né le 29 septembre 1963 comme prolongement naturel du FLN historique. L’essence du FFS, sa raison d’exister c’est le recours au peuple pour mener des luttes pacifiques et politiques pour construire l’alternative démocratique.

Nos aînés de 1963 l’ont fait, nous le ferons aujourd’hui, nous continuons à le faire demain avec les jeunes générations qui sont appelées à prendre la relève.

Chers ami(es)

Le FFS ne veut rien, le FFS n’impose rien, le FFS propose, il n’a d’ambitions que pour notre pays.

J’espère que vous allez passer une bonne soirée en notre compagnie. Une nouvelle fois bienvenue.

Je vous remercie

5 juillet 2012. Lien : FFS-dz.net

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article