Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

Intéressante étude publiée dans la nation sur la question de l’exploitation du gaz de schiste. L’auteur, Ali Kefaifi est un expert pétrolier. Nous publions un chapitre de cet article.

 

Aspects économiques :

 

Les conséquences environnementales de la fracturation hydraulique constituent une contrainte sérieuse, surtout pour les pays ou zones géographiques connaissant un stress hydrique (manque d’eau, note du bloc).

Cependant, il est permis de considérer qu'à très long terme (au-delà de 2020), ses effets négatifs seront probablement réduits, voire supprimés en cas de développement ou de découverte de nouvelles technologies. Cependant, pour la décennie actuelle, la contrainte critique est constituée par le coût économique qui, comme on le verra, est largement supérieur au prix du gaz, sauf dans les régions particulières importatrices de gaz et disposant d'un marché local de proximité (États-Unis, Chine, etc.).

Le tableau suivant indique la structure de coûts pour le gaz naturel conventionnel. Il est représentatif du marché gazier des États-Unis, montre que le coût de transport est déterminant dans la viabilité du projet économique d'extraction de gaz de schiste.

Ainsi, aux États-Unis, le niveau du coût de production est compétitif pour l'alimentation du marché local, compte tenu du coût élevé du gaz importé, dont le gaz naturel liquéfié.
Selon les statistiques américaines, le coût de production en tête de puits du gaz de schiste (et du tight gas), se situe entre 3 et 7 dollars/million Btu. Compte tenu de la proximité des marchés locaux américains, ce coût très compétitif par rapport au gaz naturel conventionnel importé du Canada ou au gaz naturel liquéfié importé.

 

Ali Kefaifi, 6 mars 2012

Texte intégral : la Nation.info

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

safiya 11/03/2012 03:11

Il est dommage que M. Ali Kefaifi ne soulève pas les multiples dégâts qu'occasionnent de telles recherches. Voici un lien, bien documenté :

http://collectif-scientifique-gaz-de-schiste.com

Cordialement