Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

 

 

Pendant une dizaine d’année, la ligne politique éradicatrice a été le contre-point du djihadisme. Ils ont contribué chacun de son côté à instaurer la fitna , fermant pendant les longues années noires, la voie pacifique patriotique à la crise politique. C’est la raison pour laquelle le peuple algérien a décidé de refuser à ces deux pathologies sectaires l’hégémonie sur nos consciences. L’intervention française au Mali, puis la prise d’otages qui en est le prolongement dans notre pays semble avoir réactivé le démon éradicateur. Les journaux éradicateurs des années 90, réactivent cette ligne éditoriale et travaillent l'opinion pour l'envoi de nos djounouds éradiquer les islamistes au Mali.

 

« Maintenant, le minimum à faire est d'assister ceux qui se battent là-bas pour détruire nos ennemis. Au-delà de leurs couleurs et de leur nationalité, les avions qui survolent nos cieux avec notre autorisation souveraine, ne vont-ils pas là-bas aussi pour réduire le risque qui plane sur In Aménas et toute l'Algérie ? » Maamar Farah, Le Soir d’Algérie

 

« Cet événement tragique a aussi indéniablement contribué à accroître le soutien international à l’intervention française au Mali », écrit, de Paris, Nadia Bouzegrane dans El Watan, « L’implication de l’Algérie est incontournable parce que c’est une des principales clés de la sécurisation de la région, parce que de tous les pays frontaliers – Mali, Niger, Mauritanie, Tunisie et Libye – l’Algérie est le seul à pouvoir agir efficacement et parce qu’elle a une expérience avérée et reconnue en matière de lutte antiterroriste ».

 

Saoudi Abdelaziz, 21 janvier 2013

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Safiya 26/01/2013 01:02

Comment peut-on avoir l'inconscience de préconiser une telle hérésie.

Ceux qui instrumentalisent n'attendent que cela, le faux-pas, pour manipuler et organiser les Touareg de tous les pays d'Afrique et les pousser à la rébellion afin qu'ils réalisent leur vieux rêve,
soustraire le Sahara ainsi que toutes les régions riches en énergies et autres précieux minerais et se les accaparer comme la France rêvait de le faire avant notre indépendance.

Ce journaliste du soir d'Algérie est un danger public ainsi que cette dame. MEFIANCE !