Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

Oxfam est composé de quinze organisations de solidarité internationale, qui travaillent dans 98 pays. Cette confédération internationale réputée s’interroge dans le Monde.fr sur la sincérité du récent engagement ultra-médiatisé du gouvernement français contre la famine. « L’activité diplomatique déployée par la France ces derniers jours n’est-elle qu’un écran de fumée pour cacher la faiblesse de ses engagements financiers ? »

 

Famine en Afrique : Oxfam se gausse de la diplomatie française

Lemonde.fr avec AFP 27 juillet 2011

Oxfam a raillé mercredi 27 juillet "l'activité diplomatique" française, après l'annonce par le ministre de l'agriculture de la tenue d'une conférence, à Nairobi ce mercredi, de donateurs au bénéfice des pays africains victimes de la sécheresse qui, dit l'ONG, "fait pschiiitt" et même "n'existe pas".

"Au cours des derniers jours, le gouvernement français, et en particulier le ministre de l'agriculture, Bruno Le Maire, a déployé une activité diplomatique intense pour répondre à la crise alimentaire dans la Corne de l'Afrique," constate l'ONG dans un communiqué.

 

"Cette conférence n'existe pas"

 

"Après un déplacement dans l'une des régions les plus touchées par la crise et la convocation d'une réunion extraordinaire de la FAO, la France annonçait depuis plusieurs jours une importante conférence des donateurs aujourd'hui à Nairobi," poursuit-elle. "Problème : cette conférence n'existe pas".

"L'activité diplomatique déployée par la France ces derniers jours n'est-elle qu'un écran de fumée pour cacher la faiblesse de ses engagements financiers ?" s'interroge Jean-Cyril Dagorn, d'Oxfam France, cité dans le communiqué.

Mercredi, le Bureau de coordination des affaires humanitaires des Nations unies réunissait bien les ambassadeurs à Nairobi des pays donateurs, mais simplement pour faire un point régulier et technique de la situation en Somalie.

L'issue de la conférence organisée lundi à Rome par l'Agence de l'ONU pour l'agriculture et l'alimentation (FAO) à l'initiative de la présidence française du G20 a frustré les organisations humanitaires.

 

Le pont aérien a commencé

 

Le chef de la FAO, Jacques Diouf, a certes demandé une "aide internationale massive et urgente" pour la Corne de l'Afrique. Mais les contours de cette aide sont restés flous. Les Nations unies estiment à quelque 12 millions les personnes touchées par l'actuelle sécheresse dans la Corne de l'Afrique, la pire depuis des décennies selon elles.

Le Programme alimentaire mondial (PAM) a par ailleurs annoncé avoir commencé mercredi après-midi son pont aérien pour aider les victimes de la sécheresse en Somalie, avec l'envoi d'un premier avion pour Mogadiscio transportant 10 tonnes de suppléments nutritionnels pour les enfants souffrant de malnutrition. L'objectif est d'acheminer au total 100 tonnes par une dizaine de vols.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article