Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

 

Au moment où on parle d’exporter de l’électricité vers l’Europe, comment expliquer les fréquentes coupures qui touchent toutes les régions du pays, en ces temps de canicule, où la population a le plus besoin de courant ? Les conséquences de ces coupures sur les enfants et les personnes fragiles ont exaspéré la population. Dans la région de Biskra, particulièrement touchée, la réaction populaire a été très violente.

Pour «expliquer» les coupures, la communication officielle est mise en branle, relayée par la plupart des journaux. Quand il s’agit de déficience de l’Etat et des services publics, la technique de communication est habituelle : culpabiliser les Algériens. Les climatiseurs fonctionnent sans retenue ; on les met à 16° ; on en trouve deux à trois par foyer. C’est aussi l’occasion d’épingler les fautifs qui mettent Sonelgaz en difficulté : ceux qui ne paient pas leurs factures, ceux qui se branchent illicitement, etc. La palme revient à l’agence de presse gouvernementale APS, qui titre sur une dépêche du 12 juillet : « Les coupures d’électricité sont dues essentiellement aux agressions d’ouvrages ».

Le directeur général de Sonelgaz avait pourtant assuré fin juin : «Pour l'instant, la demande est maîtrisée, nous sommes à 8.200 mégawatts de capacité sur une demande 7.200. C'est suffisant». Le samedi 9 juillet à 21 h 45  la consommation nationale est de 8.119 MW, provoquant les délestages, commandés par l'Opérateur Système Electrique établissement de Sonelgaz qui gère le réseau national pour préserver «l'intégrité et la sécurité du système électrique national »

Les foyers algériens sont-ils en train de payer les conséquences de la restructuration, conçue à l’époque, confidentiellement, comme une étape vers la privatisation, restructuration qui, avait conduit, il y a quelques années, à dissocier les activités de production et de distribution, conduisant à un affaiblissement considérable des capacités d’anticipation des besoins nationaux. Au moment où l’on parle d’exporter de l’électricité vers l’Europe, le retour de l’Opérateur système électrique dans le giron de Sonelgaz tarde à porter ses fruits au service des consommateurs algériens.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article